PUBLICITE

Urgent : Serena Williams « sanctionnée » pour sa longue maternité



Après plus d’un an d’absence pour ses congés de maternité, la star du tennis mondial, Serena Williams, a fait son grand retour sur les aires de jeu. En prenant part au grand chelem avec le tournoi de Roland-Garros,  Serena Williams n’aura pas le droit à un traitement de faveur. La presse américaine ne cache d’ailleurs pas son mécontentement envers la joueuse.

Sa longue absence lui a valu la perte de plus de 450 places au classement mondial. Serena Williams occupe actuellement la 453ème place. Une position de l’américaine qui donne l’impression qu’elle aurait été indirectement sanctionnée dans le tournoi de Roland-Garros.

Pourtant, sur le papier, c’est simplement une application du règlement. Les têtes de série du tournoi sont uniquement déterminées par le classement WTA . Une situation lourde de conséquences pour la joueuse qui pourrait affronter les meilleures mondiales dès le premier tour. Si elle avait été tête de série, elle aurait alors bénéficié d’une certaine protection.

Ce que réclame principalement les partisans de la joueuse, c’est un traitement de faveur pour cette dernière parce que Serena Williams est souvent considérée comme l’une des meilleures de l’histoire du tennis féminin.

C’est en début septembre 2017 que l’américaine a donné naissance à une petite fille prénommée Alexis Olympia Ohanian Jr. Ayant passé plus d’un an sans jouer, elle est revenue sans classement. Et ses résultats encore moyens ne lui ont pas permis de réellement progresser au classement mondial.

Ce qui reste néanmoins positif, c’est que Serena Williams n’aura pas besoin de disputer les qualifications, elle a reçu une invitation spéciale. Elle a également bénéficié du soutien de plusieurs autres joueuses, dont l’actuelle N.1 mondiale, la Roumaine Simona Halep.

afrikmag.com


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.