Un membre de l'Apr Touba se confie : « Certains ministres et DG négocient avec Idrissa Seck (…) » –
PUBLICITE

Un membre de l’Apr Touba se confie : « Certains ministres et DG négocient avec Idrissa Seck (…) »



«Je connais certains ministres et Directeurs de sociétés nationales qui négocient avec Idrissa Seck et les quatre personnes qui ‘’dealent’’ sur les bons des opérateurs !». Le gars qui dit ça s’appelle Mouhamed Sylla et c’est l’un des jeunes piliers de l’Apr dans la ville sainte de Touba où il milite depuis 2008.

Très tôt il a cru aux idéaux du président Macky Sall et il l’a rejoint pour l’épauler dans ses ambitions pour le Sénégal. Opérateur économique, il a souvent mis la main à la poche pour résoudre des urgences du parti, notamment dans sa bonne ville de Touba. Il est réputé militant de conviction et il déteste la langue de bois. C’est donc quelqu’un qui dit tout haut ce que les autres militants apéristes pensent tout bas. Dans son coup de gueule, il laisse entendre que «ce n’est pas ce gouvernement qui va faire gagner la présidentielle à Macky Sall».

A l’en croire, «ces gens-là» comme il les qualifie «travaillent pour leur propre compte et ne mouillent pas le maillot. A quatre ou cinq exceptions près ils trompent le Président».

Parmi les exceptions, il cite notamment les ministres Matar Ba et Souleymane Jules Diop et les frères Dia, Harouna et Daouda.
Et Sylla d’ajouter de graves révélations : «Je connais des Directeurs de sociétés nationales et des ministres de la République qui ont été responsabilisés par le Président et qui discutent nuitamment avec Idrissa Seck. Ces gens-là pensent que Macky Sall va perdre les élections et ils ont commencé à trahir dans les coulisses en négociant avec l’opposition. Je compte d’ailleurs les dénoncer dans une conférence de presse que je vais organiser bientôt et, croyez-moi je vais citer des noms ! D’ailleurs certains se reconnaîtront en lisant cet article».
Et de lâcher une bombe : «A titre illustratif, ce quatuor dont deux parmi eux se nomment Ba ont parmi eux un courtier qui se reconnaîtra».
Selon Sylla, ces courtiers ont un modus operandi qui marche à tous les coups, surtout lorsqu’ils proposent leur deal à des entreprises ou des entrepreneurs qui connaissent des difficultés et qui ne parviennent pas à recouvrer leurs avoirs au Trésor. Par exemple si une entreprise doit percevoir du Trésor une somme d’1 milliard 500, ils lui proposent de «racheter» le bon à 1 milliard. Naturellement c’est un deal très alléchant pour quelqu’un qui court derrière son dû depuis plusieurs mois.
Sur un tout autre registre, Sylla tire à boulets rouges sur Idrissa Seck dont il rappelle le passé sordide du temps de Wade. Nous y reviendrons.



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.