TRAQUE DES BIENS MAL ACQUIS : LES PRÉCISIONS ET REGRETS DU PRÉSIDENT DU MOUVEMENT CITOYEN POLITIQUE ACE –
PUBLICITE

TRAQUE DES BIENS MAL ACQUIS : LES PRÉCISIONS ET REGRETS DU PRÉSIDENT DU MOUVEMENT CITOYEN POLITIQUE ACE

TRAQUE DES BIENS MAL ACQUIS : LES PRÉCISIONS ET REGRETS DU PRÉSIDENT DU MOUVEMENT CITOYEN POLITIQUE ACE


Chers concitoyens sénégalais, Chers amis africains, Je m’adresse à vous, car l’heure est grave. La situation de la population sénégalaise est délétère et mérite réflexion et action. A l’heure, où le peuple sénégalais survit, oui,les sénégalais survivent,ils ne connaissent d’ailleurs même pas le vrai sens du mot vivre.
Ils n’ont pas cette chance, car les conditions d’existence deviennent de plus en plus précaires. A l’heure, où le salaire moyen d’un père de famille ne permet pas d’assurer les besoins vitaux. A l’heure, où le pauvre paysan vend en perte le kilo de l’arachide,dûe à une mauvaise politique de commercialisation de cette filière. Au sommet de l’Etat, les valeurs se perdent. Les menteurs et les voleurs sont devenus les héros. Nous vivons dans une société, où le peuple paie les bêtises de son gouvernement sans façon. Depuis quelques jours,l’actualité nationale est axée sur la traque des biens supposés mal acquis et de l’enrichissement illicite de M.Karim Wade et amis. La sortie médiatique de l’ancienne ministre de la justice Mme Aminata Toure, qui persiste et signe que l’Etat du Sénégal a encaissé plus de 200 milliards dans la traque des biens mal acquis,soulève la polémique au sein du gouvernement . Et mieux, elle estime que ses déclarations sont avérées et que personne ne pourra amener des preuves pouvant la contredire.Ces dernières semaines, cette question soulève d’énormes réactions. Elle a apporté des éclaircissements en détail sur les fonds retrouvés dans les comptes des accusés depuis 2012, car elle est plus près de ce dossier pour en parler. Bien vrai que c’est une femme politique partisane de la mouvance présidentielle.Mme Touré est très crédible en la matière, car c’était sa tâche de ministre. Cependant, le communiqué publié par le Secrétaire Général du Gouvernement mentionne que l’Etat n’a reçu que pour la période 2012 – 2015 un montant global de 152.984.119.934 milliards de francs CFA. Une contradiction sur les chiffres annoncés se constate. Madame Touré reste sereine et campe sur sa vérité. Par conséquent, rappelons nous en 2016, dans un journal de la place,plus précisément le 6 avril,lors des révélations des affaires panama papers, Madame Toure affirmait avec gloire que 20 milliards de Franc CFA ont été retracés dans les comptes d’un dénommé M.Mamadou Pouye,complice de M.Karim Wade. Au vu, de tous ces éléments, chers concitoyens , j’attire juste votre attention, car c’est mon devoir. Je vous voue un respect sans limite et une considération sans faille. Chers amis, j’ai été le premier à demander cette enquête sur les biens supposés mal acquis et de l’enrichissement illicite. Je ne suis pas contre et je ne le serai jamais. J’avais salué cette belle idée du président M.Macky Sall. Cela étant,toute la lumière n’est pas faite sur ce sujet.Malheureusement, nous avons une assemblée nationale comportant des députés du Président, mus par les intérêts du Sénégal,là où son président M.Niass déclare ignorer tout de cette histoire. Du côté du gouvernement aussi c’est silence radio, avec la majorité présidentielle qui a du mal à expliquer, cette différence au niveau des chiffres récupérés. Elle reste muette alors que l’opposition cogne le gouvernement à donner plus de précisions. Si vraiment la patrie comptait plus que le parti, il aurait dû intervenir pour informer les sénégalais de manière juste et vrai,d’autant plus qu’il est interpellé en premier rang. Chers concitoyens, je salue, seulement votre bon sens,tout en demandant à quand la fin de cette gestion nébuleuse, la mauvaise gestion des finances publiques, l’appropriation des ressources naturelles de notre pays, par la famille, le cercle des amis et proches du parti au pouvoir. Des questions sans réponse se posent et c’est tout à fait anormal. Comment peut-on avancer un chiffre sur 3 ans, disons un récapitulatif (2012-2015), alors que le présumé accusé a été libéré ou gracié,que sais- je en juin 2016, 1 an après ? Comment se fait-il que le décompte de l’Etat soit arrêté en 2015, alors que de sources sûres détenues par l’ex ministre de la justice, 200 milliards ont été retracés dans le compte de M.Mamadou Pouye. Si l’on croit le communiqué du gouvernement sénégalais, depuis 2015 rien n’a été réédité sur les comptes des accusés. La Crei (Cour de répression de l’enrichissement illicite) et le procureur de la République sont t-ils indépendants comme on veut nous le faire croire ? Pourquoi tous les partisans de la majorité présidentielle fuient le débat sur cette polémique? A vrai dire,chers amis,ce dossier est une patate chaude pour le gouvernement sénégalais. Il faut que le gouvernement sénégalais se décide à nous dire la vérité une bonne fois pour toute. Qu’est ce qu’ils ont fait avec l’argent déclaré retrouvé ? Y’a beaucoup de différence entre plus de 200 milliards de fcfa et 152. 984.119934 milliards de fcfa? Où est-il cet argent? Finalement, on note une politisation de cette traque des biens mal acquis qui débouche sur deux poids deux mesures.
Chers amis, je ne me permettrai pas de vous raconter des inepties, mais en voulant détourner l’argent détourné involontairement ou volontairement, il risque de se perde dans la nature. Nous savons tous que le peuple sénégalais a fortement besoin de cet argent. Nous méritons du respect. Je ne suis pas là pour défendre M.Karim Wade, ni Mme Aminata Toure, je demande juste que les sénégalais soient élevés au rang de population considèrée par ses dirigeants. Je demande à ce que le gouvernement sénégalais prenne ses responsabilités et arrête de dissiper l’argent du contribuable. L’heure du bilan arrivera et il faudra rendre des comptes. Je ne pourrai conclure sans rappeler que nous sommes connus partout dans le monde, grâce à nos valeurs et notre sens du travail. Chers concitoyens, préservons la paix qui règne dans ce pays. Respectons nous, les uns les autres,cultivons la tolérance entre nous. Engageons nous dans la vérité et dans la détermination. Je profite de cette occasion pour vous souhaiter aussi d’excellentes fêtes de fin d’année.
Diafara Boubacar SAKHO 
Président de l’Alliance des Citoyens Engagés – ACE


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.