THOMAS MEUNIER ENVOIE UNE GROSSE PIQUE À DANI ALVES –
PUBLICITE

THOMAS MEUNIER ENVOIE UNE GROSSE PIQUE À DANI ALVES



En concurrence avec Serge Aurier la saison passée, Thomas Meunier était parvenu à s’imposer comme le titulaire indiscutable au poste de latéral droit. Depuis l’arrivée l’été dernier de Dani Alves au Paris Saint-Germain, l’international belge est cantonné au rôle de doublure de luxe. Et ce, malgré des prestations dans l’ensemble plus que convaincantes cette saison. Un manque de temps de jeu qui commence à peser sur l’ancien du Club Bruges mais qu’il prend avec philosophie.

Dans une interview accordée au micro de la RTBF, le Diable Rouge a fait le point sur sa situation au PSG : « Tous les joueurs veulent tout jouer. Le problème cette saison, c’est que je sens que je n’ai pas toujours été récompensé de mes prestations. Mais bon, je suis en concurrence avec Alves qui a travaillé pour acquérir un statut de privilégié. On verra ce qu’il se passe pour le reste de la saison. Le principal, c’est de garder le rythme et être prêt pour la Coupe du monde. »

[💬] Meunier : « Le problème cette saison, c’est que je sens que je n’ai pas toujours été récompensé de mes prestations. Mais bon, je suis en concurrence avec Alves, qui a travaillé toute sa carrière pour acquérir un statut de privilégié »

Meunier a également évoqué son avenir : « Je n’ai plus 18 ans, je suis à un âge où j’ai besoin de jouer et de m’affirmer dans une équipe. Si c’est au PSG, c’est magnifique, si c’est autre part, voilà… »

Une attitude polie et radicalement opposée à celle de Dani Alves qui a quelque peu tiré sur l’ambulance dans une situation où le vestiaire doit rester soudé. Au cours d’un entretien pour TV Globo, le latéral brésilien a déclaré que le vestiaire « manquait de liant », une connexion que possède l’équipe du Brésil notamment grâce à un « travail émanant des coulisses ».

Dani Alves : « Je crois que les éliminations n’arrivent pas par hasard dans nos vies. J’ai vécu ça avec la sélection brésilienne, où il manquait le liant qu’il faut avoir. Le PSG traverse aujourd’hui cette phase de transition, il n’y a pas ce liant d’ensemble. » (Globo)

Deux latéraux, deux salles, deux ambiances…

Ohmygoal


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.