ANNONCE

Seydou Gueye s’attaque à Mankoo, Abdoul Mbaye, Khalifa Sall…

ANNONCE

 

ANNONCE

 

« Depuis quelques temps, une alliance hétéroclite, aussi diffuse que confuse, composée de vieux briscards de la politique, de vétérans des dernières batailles politiques perdues, de néo-politiciens et groupuscules adeptes de l’intoxication, s’active frénétiquement contre le pouvoir de Bennoo bokk yaakaar (Bby) général, contre le président de la République en particulier », propos de Seydou Guèye. Le porte-parole du Gouvernement faisait face à la presse, ce vendredi matin, dans les locaux du siège de l’Alliance pour la république (Apr). Il était question du cas Khalifa Sall, mais aussi de l’opposition, plus précisément aux « spéculations » Mankoo Taxawu Sénégaal.

A l’approche des élections Législatives, opposition et régime en place ne cessent de se crêper le chignon. Accusations et spéculations fusent de partout. Après la sortie de Malick Gakou et Cie, qui exigent la libération, immédiate, de Khalifa Sall, c’est au tour de Seydou Guèye, accompagné de Abdou Mbow, Yakham Mbaye, entre autres, de s’ériger en bouclier.

ANNONCE

Selon le porte-parole du Gouvernement, la démarche de l’opposition n’est fondée sur le « déni de réalité », sur les « contre-vérités » et la « calomnie permanente ». Il trouve que c’est l’expression d’un aveu « d’impuissance », « face aux brillants résultats du gouvernement de Bby et au leadership affirmé et incontestable du président Macky Sall« .

« Ces temps-ci, nous avons remarqué un groupement, soit des politiciens qu’on a longtemps humilié, avec une télécommande établie à Versailles, et l’autre au Qatar. Un vieil homme qui devrait avoir une autre position que celle aujourd’hui. Ce qu’ils ont en commun c’est le mensonge, la calomnie. Leur intérêt ce n’est pas le Sénégal« , a tenu à préciser Seydou Gueye, à l’entame de ses propos.

Après avoir rappelé les réalisations du chef de l’Etat, le porte-parole du Gouvernement de revenir sur le cas de l’ancien Premier ministre, relaxé. Selon lui, Abdoul Mbaye devrait présenter des excuses aux Sénégalais, après qu’on l’eu « pardonné ». Selon M. Gueye, ce dernier a voulu politiser son procès, en se faisant passer pour une victime. » On ne peut passer son temps à qualifier le Justice d’indépendante, quand ça vous arrange, et retourner sa veste, un bon jour, et dire qu’elle n’est pas indépendante, parce que vous êtes poursuivi« , peste-t-il.

Il est aussi revenu sur le cas Khalifa Sall. « Si tes prédécesseur ont fait la même chose, à ton magistère, tu trouves que ces pratiques ne sont pas bonnes, pourquoi faire la même chose qu’eux« , se demande Seydou Guèye qui considère que l’édile de la capital n’a jamais nié les accusations qui pèsent contre lui.

« C’est de la récupération« , considère le porte-parole du Gouvernement qui poursuit: « En assumant, ouvertement, l’irresponsabilité comme fondement de son identité collective, il verse dans la désinformation, le délire politicien primaire et la violence verbale. L’intoxication et la désinformation mensongère en bandoulière, il excelle dans la vocifération et les propos incendiaires servis pour distiller le venin de la peur et du doute dans les consciences populaires« .

 

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*