ANNONCE

Serigne Mbacké Samb doit plus de 8 millions à Ibrahima Ndiaye et…

ANNONCE

0-12

ANNONCE

Impunité ou vrai arnaqueur ? : Serigne Mbacké Samb doit plus de 8 millions à Ibrahima Ndiaye et le nargue

Le Sénégal est il devenu une terre d’impunité ou « les longs bras » dictent leur loi et chacun ce que bon lui semble pourvu que ses arrières soient protégées. Cette histoire entre Ibrahima Ndiaye entrepreneur et Serigne Mbacké Samb, un modou-modou, récidiviste nous laisse en tout cas perplexe.

Qu’est ce qui s’est passé. L’histoire remonte à 2014, raconte la victime Ibrahima Ndiaye qui disposait d’une semi-remorque immatriculé DK 4726-AN. Malheureusement un problème de moteur empêchait son utilisation. Etant donné que le moteur en question lui revenait à 3 millions de francs CFA, Ndiaye a sur les conseils de son mécanicien, mis en location le wagon du camion afin de couvrir les dépenses de l’achat du moteur.

C’est ainsi qu’il a rencontré Serigne Mbacké Samb par l’entremise de son mécanicien toujours. C’est ainsi qu’un contrat de trois mois a été signé entre les deux partis à raison de 225.000 francs CFA par mois.

Depuis lors rien. « En plus de ne m’avoir pas payé un centime depuis la signature du contrat, Serigne Mbacké Samb a disparu dans la nature. C’est trois ans après que je suis tombé sur la semi-remorque à Rufisque entrain de débarquer des marchandises dans une usine » explique Ibrahima Ndiaye.

ANNONCE

Ce dernier qui avait déjà rédigé une plainte contre son client, le lui a remis . Seulement regrette t’il, cette plainte n’a jamais eu de suite puisque la mention qui était enregistrée à la gendarmerie de Thionck n’est jamais arrivée a destination ».

Aussi regrette t’il une impunité totale dans ce dossier puisque le mis en cause lui a répété urbi et orbi qu’il « ne pouvait rien contre lui puisque protégé par un haut responsable

 

Aujourd’hui trois ans après les faits, Ibrahima Ndiaye reconnait le préjudice que lui a fait subir Serigne Samb à plusieurs millions, d’autant plus que le wagon en question, garée a Rufisque dans un état déplorable, ne dispose plus de nombreux de ses pièces.

« Le camion lui-même que j’avais laissé garé, j’ai trouvé que toutes les pièces ont été démontées. Je suis sidéré » consent-il à dire.

Aussi, la victime ne réclame t’elle que justice.
Nos tentatives de joindre Serigne Mbacké Samb sur ses trois numéros sont restés vaines. Le gus étant injoignable.

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*