PUBLICITE

Le Qatar, Wade, Diouf et nous…

Le Qatar, Wade, Diouf et nous...


La presse, et c’est une leçon adressée surtout à la nouvelle fournée de journalistes diplômés hier du Cesti, se doit d’éviter d’avaler les infos qu’on lui sert sans les recouper. 
Comme cette annonce qui barre la UNE de certains sites d’infos affirmant que Abdou Diouf venait hier soir au Sénégal pour y passer ses vacances de Noel, dans un acte de patriotisme…tardif.
Aucun d‘eux ne fait le lien avec la visite au Sénégal, en Guinée et quelques pays de l’émir du Qatar. Suivons attentivement les mouvements de Diouf, physiques ou virtuels, ils pourraient suivre la courbe sinusoïdale de ceux de l’Emir Qatari…
On rappèlera quelques faits d’histoire.
1- Abdou Diouf, alors President du Senegal, offre au père de l’actuel Emir Qatari (si je me trompe) sa Premiere sortie diplomatique internationale en l’accueillant lors du Sommet de l’Organisation de la conférence islamique (Oci) post-1ere guerre du Golfe, en 1991, à Dakar.
Venant d’arriver au pouvoir par un coup d’état, il se voit ainsi réintégrer dans la Oummah islamique et dans la communauté internationale.
2- L’Emir obtient ensuite, grâce à lui, d’abriter le Sommet suivant de l’Oci, honneur qu’il n’oubliera jamais…
3- Quelques années plus tard quand Diouf perd le pouvoir au Sénégal, c’est son successeur Wade qui fait la jonction. Visitant Doha, l’Emir lui remet son téléphone privé, que Wade, généreux, transmet avec le mot de l’Emir à un Diouf qui comprend l’aubaine.
4- Diouf devient en 2002 Secrétaire Général de la Francophonie et l’une des choses qu’il réalise est de faire admettre le Qatar au statut d’Observateur dans l’OIF, l’instance francophone, au grand dam des puristes.
5- Depuis la crise du Golfe, qui voit le Qatar encerclé et étranglé par ses voisins, Diouf et Sarkozy, voire Blair, sont à la manoeuvre diplomatique souterraine.
Une affaire de gros sous.
Un lobbying.
Attention, ca peut créer des conflits d’intérêts.
Et l’Arabie Saoudite veille au grain.
Mesurons toutes les conséquences de ces actes qui fleurent bon les interets personnels que certains dans la presse élèvent en actes patriotiques, dans la précipitation….
En vacances de Noël, disons. Heureusement que ce n’est pas aux USA qu’il les passent, la jurisprudence Gadio Fcpa est là, en alerte maximale !
PS: On dit que c’est l’Arabie Saoudite qui a acheté à Diouf, après son départ du pouvoir, son hôtel particulier situé sur la Rue Pierre Premier de Serbie, non loin des Champs Elysées,
Au tour des Qataris de passer à la Caisse moyennant des services d’intermédiation?
Attention à la haute voltige diplomatique dans cet Orient compliqué aurait dit De Gaulle à Diouf, les yeux dans les yeux, de leur altitude partagée…
Wassalam.
N.B: c’est un post que nous avons tire du mur de notre confrère Adama Faye 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*