Procès imam Ndao et Cie: Saliou Ndiaye fait des révélations sur ses relations avec Omar Diaby dit "Omsen" –
PUBLICITE

Procès imam Ndao et Cie: Saliou Ndiaye fait des révélations sur ses relations avec Omar Diaby dit « Omsen »



Le prévenu Saliou Ndiaye alias Baye Zale, un des co-inculpés de l’imam Alioune Ndao dans un procès pour terrorisme qui se déroule depuis lundi devant un tribunal dakarois, a reconnu lors de la séance de jeudi, avoir tenté de rejoindre l’Afghanistan et la Syrie pour avoir une expérience de la pratique de la charia, la loi islamique. 

Appelé à la barre au quatrième jour des interrogatoires, Saliou Ndiaye a assuré n’être pas un terroriste.

« Je ne suis pas un terroriste, je ne le fais pas. Je ne le conseille pas’’, a-t-il déclaré à la barre de la Chambre criminelle du tribunal de Grande instance de Dakar.

Baye Zale, pressé de questions par le juge Samba Kane, a répondu avoir voulu se rendre en Afghanistan « pour vivre la charia« , mais il en a été dissuadé par l’imam Ndao qui lui a, selon lui, fait part des risques inhérents à une telle entreprise,

Le prévenu a aussi confirmé avoir projeté de voyager en Syrie sur demande de Omar Diaby, plus connu sous le nom de Omar Omsen, un djihadiste français d’origine sénégalaise.

Selon Saliou Ndiaye, Omsen devait financer son voyage et avait déposé à deux reprises une demande de visa en son nom auprès de l’ambassade de Turquie, un projet dont il avait discuté avec le frère d’Omsen.

Interrogé par le procureur Aly Ciré Ndiaye sur les ’’réels motifs’’ de son voyage en Afghanistan, il a dit que son projet ne relevait pas d’une entreprise terroriste, mais était simplement liée à sa volonté de vivre « une expérience de la charia » de manière pratique selon lui. « Il ne s’agit pas d’apporter un quelconque soutien aux talibans« , a affirmé baye Zale.

L’imam Ndao et ses 30 co-prévenus sont poursuivis pour actes de terrorisme, association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, apologie du terrorisme, financement du terrorisme, complicité de financement du terrorisme et blanchiment de capitaux.

APS


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.