Problèmatique de l’eau à Touba – L’État paie 110 millions de francs par mois… –
PUBLICITE

Problèmatique de l’eau à Touba – L’État paie 110 millions de francs par mois…



Les rumeurs l’avaient déjà dit et certains responsables politiques de l’Apr l’ont, parfois, repris dans leurs déclarations. La confirmation vient d’être donnée par Maou Rahmati, qui organisait une journée sur la problématique de l’eau à Touba.  » C’est l’État du Sénégal qui paie les factures d’électricité consommées par les forages  ». Ces factures sont évaluées à 110 millions de francs par mois soit un pactole d’1 milliard 200 millions l’an. Une révélation de Malick Badiane, administrateur de la structure que dirige Serigne Cheikh Aliou Mbacké.

Prenant la parole devant une assistance venue nombreuse, Badiane a rappellé que Touba compte 26 forages dont 24 connectés à un réseau de 1000 kilomètres. La production hydraulique quotidienne , confie-t-il, est de 90 millions de litres. Malgré ce chiffre relativement important, la cité religieuse connaît un problème d’eau extrêmement aigu avant, pendant et après le Grand Magal de Touba.
Cette question de l’eau a d’ailleurs récemment soulevé un tollé à l’Assemblée Nationale avec la sortie du ministre Mansour Faye qui a confié que certains chefs religieux de Touba ne manquaient pas de balancer comme proposition de sortie, la fin de la gratuité de l’eau dans la cité.

Ont pris part à la rencontre plusieurs chefs religieux. C’est le cas notamment de Serigne Modou Lô Ngabou, de Serigne Moustapha Abdou Lakram Mbacké, de Serigne Cheikh Bara Maty Lèye, Serigne Cheikh Abdou Latif Mbacké, de Serigne Moustapha Moussa Mbacké, du maire de Touba, de Serigne Fallou Ndiaye, Président de l’association Touba Ça Kanam etc…



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.