Advertisement
ANNONCE PUBLICITE

(Politique) Retour de Karim Wade au Sénégal

ANNONCE

La mort de Serigne a permis d’avoir un aperçu sur ce que les Sénégalais appellent un deal . Pour rafraîchir un peu les mémoires, Karim Wade est en exil à Doha depuis le 24 juin 2016 par grâce présidentielle.

Mais la maniéré de sa libération a fait couler beaucoup d’encre. Certaines personnes se sont allées plus loin en laissant entendre que c’est une combine, « « un deal international », avait déclaré Idrissa Seck . « Une affaire humanitaire, avec l’approbation du gouvernement sénégalais », avait révélé le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed Ibn Abderrahmane Al Tani dans un entretien accordé au magazine panafricain, Jeune Afrique qui avait publié tout un dossier à ce propos, confirmant les théories du complot.

Dès sa première déclaration du 24 juin 2016, Karim Wade, pour remercier ces militantes et militants avait avancé un mot qui trahit sa pensée « condition » . « Mon vœu le plus cher était d’aller, dès ma libération, dans nos villages et dans nos villes, à la rencontre des millions de Sénégalais qui m’ont assuré de leur soutien, m’ont accompagné de leurs prières et qui n’ont jamais douté de mon innocence pour les en remercier. J’imagine leur peine mais, malheureusement, les conditions de ma sortie de prison en ont décidé autrement », avait -t-il laissé entendre.

Le mot a bien sa signification et son importance dans un rapport de négociation. « Karim wade « a été contraint à un exil forcé au Qatar », a déclaré également son père Me Abdoulaye Wade, en janvier 2017 , lors de la présentation ses meilleurs vœux au peuple .

Comme pour ajouter à la confusion, présentant ses condoléances suite au rappel à Dieu du khalife général des Mourides, Karim Wade regrette d’avoir été « expulsé » de son propre pays pour prendre le chemin de l’exil.

Une question se pose dès lors : pourquoi a-t-il annoncé son retour « pour bientôt » tout en soulignant qu’il a perdu tout contrôle de son retour?

D’après toutes ces déclarations confuses, le fils de l’ex président n’a toujours pas dévoilé ce qui l’empêche de revenir au Sénégal et donne raison jusqu’à présent au bon nombre de sénégalais qui soutienne avec mordicus que son extradition est un deal.

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*