ANNONCE

Nouveaux cas d’Ebola en République démocratique du Congo

ANNONCE

ANNONCE

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé lundi, le deuxième cas du virus mortel à virus Ebola, en République Démocratique du Congo (RDC).

« Jusqu’à présent, il y a 19 cas suspects, dont trois décès et deux cas confirmés par laboratoire », a déclaré un porte-parole de l’OMS à Genève, par courrier électronique.

Le premier cas a été confirmé vendredi, dans la province de Bas-Uele, au nord-est.

L’OMS a déclaré que l’épidémie semble être limitée à cette zone éloignée, et qu’il n’est pas nécessaire d’avoir des restrictions de voyage, pour le moment.

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies en Afrique, un mécanisme à l’échelle du continent pour surveiller les épidémies, a déclaré qu’il avait activé son centre opérationnel d’urgence pour surveiller la situation au Congo.

Ebola

ANNONCE

Le pays d’Afrique centrale a subi huit épidémies précédentes d’Ebola depuis que le virus a été découvert dans le pays en 1976.

La dernière épidémie, en 2014, a fait 49 personnes morts.

Mais c’est surtout en Afrique de l’ouest, que la fièvre hémorragique a été la plus préjudiciable. Elle a fait, dans cette partie du continent, plus de 11 000 victimes entre 2014 et 2015.

L’OMS a déclaré que  la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone, les trois pays les plus affectés par l’épidémie, étaient exempts d’Ebola en 2016.

Les organisations sanitaires tentent de localiser 125 personnes qui auraient pu être en relation avec les potentiels malades dans la province enclavée de Bas-Uele, dans le nord-est du pays, a précisé Eugène Kabambi, porte-parole de l’OMS.

Depuis que le virus Ebola a été identifié pour la première fois en 1976, des épidémies sporadiques ont été signalées en Afrique.

 

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*