PUBLICITE

Mondial 2018 : Voici les 10 matchs à ne pas rater !



Vous l’avez promis, à votre conjoint(e), votre employeur(e), voire à vous-même : vous ne regarderez pas toute la Coupe du monde. Vous avez menti, mais on vous a quand même listé les dix matches du premier tour (hors ceux du Sénégal) à ne pas rater.

La Coupe du monde démarre ce jeudi 14 juin, par un Russie-Arabie Saoudite sur lequel vous allez faire l’impasse. Enfin, c’est ce que vous croyez. Ça fait quatre ans que vous attendez la Coupe du monde, on sait bien que vous allez vous jeter sur les chips premier prix comme n’importe quel affamé. Allez-y doucement quand même, on vous a préparé un bon menu.

15 juin : Portugal-Espagne (18h00)

Un derby pour le premier prime time. Avec une Espagne qui voudra justifier son statut de co-favori (avec l’Allemagne et le Brésil donc) face à un Portugal avide de démontrer qu’il est un peu plus que l’équipe de Cristiano. Mais, même si c’était le cas, ça justifierait amplement le coup d’oeil.

17 juin : Allemagne-Mexique (15h00)

Le Mexique n’est plus ce qu’il a été, ou ce qu’il devrait être, mais il reste une vraie équipe de Coupe du monde, qui a systématiquement passé le premier tour depuis 1994 (et systématiquement perdu en 8es…). Largement de quoi faire une belle affiche face au tenant du titre.

19 juin : Pologne-Sénégal (15h00)

Le duel est alléchant, et déjà décisif. Alors que la Colombie est censée faire le plein face au Japon, les sélections de Robert Lewandowski et Sadio Mané jouent déjà leur qualif pour les 8es lors de cette première journée de groupe. Des stars et de l’enjeu au premier tour : inratable.

20 juin : Portugal-Maroc (12h)

Si le Maroc a une chance de passer la phase de groupes, c’est le jour où jamais pour faire la différence. Dans l’optique où ils auraient battu l’Iran cinq jours plus tôt et que le Portugal a laissé des plumes (et des points) contre l’Espagne, les joueurs d’Hervé Renard pourraient avoir une vraie balle de match.

21 juin : Argentine-Croatie (18h00)

Les rayures albiceleste et le damier rouge et blanc : même sur la photo, c’est un classique. Et le casting ne va pas altérer l’aspect visuel, avec Messi d’un côté, Modric de l’autre, et pas mal de talent autour. D’autant que, dans un groupe piégeux (Islande, Nigeria), le résultat ne sera pas secondaire.

22 juin : Brésil-Costa Rica (12h00)

Keylor Navas contre le reste du monde ? Pas tout à fait, mais pas loin. La surprise de la Coupe du monde 2014 (quarts) aura besoin des exploits de son triple vainqueur de la Ligue des champions pour résister aux Neymar, Coutinho, Jesus, Willian, Firmino, etc. Et si los Ticos craquent et que la Seleção déroule, ça ne gâchera pas notre plaisir (sadique).

24 juin : Pologne-Colombie (18h00)

Quoi, encore la Pologne ? Oui, parce que cette équipe nous avait plu à l’Euro, et que ce groupe H (Japon, Sénégal) est a priori l’un des plus homogènes. Alors le choc entre les deux favoris vaut cher. Et comme les talents sont devant dans chacune des deux équipes (Milik et Lewandowski d’un côté, James, Cuadrado et Falcao de l’autre), on ne devrait pas s’ennuyer.

25 juin : Arabie saoudite-Égypte (14h00)

Le compte à rebours est lancé depuis la finale de la Ligue des champions pour Mohamed Salah, mais l’ailier de Liverpool devrait quoi qu’il arrive être au top pour cette troisième journée. Et ça tombe bien pour l’Égypte, qui devra peut-être compter sur la différence de buts pour passer. Les Saoudiens peuvent trembler : le meilleur buteur de Premier League voudra empiler.

26 juin : Islande-Croatie (18h00)

Depuis 2016, on est tous devenus des «reykjavix», cette variante islandaise du footix. Il n’y a plus vraiment d’effet de surprise, et la préparation a été pénible (deux défaites, un nul), mais si les insulaires du Grand Nord ont grappillé le ou les points qui leur permettent de s’offrir une finale, on ne manquera pas ça.

28 juin : Angleterre-Belgique (18h00)

Dernier match de poules, et une transition parfaite avant de plonger dans le vif du sujet. Dans le meilleur des cas, les Lions et les Diables auront fait le plein face au Panama et à la Tunisie, mais le premier sera toujours mieux servi que le deuxième au tour suivant. Le choc de ce premier tour.

avec Lequipe


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.