Mondial 2018: Que diable, la Belgique assassine le Brésil de Neymar (2-1) –
PUBLICITE

Mondial 2018: Que diable, la Belgique assassine le Brésil de Neymar (2-1)



Le deuxième choc de ces huitièmes de finale de la Coupe du monde 2018 entre le Brésil et la Belgique a tourné à l’avantage des Diables Rouges (2-1), vendredi soir à Kazan. Tout sauf une surprise.

C’est un drôle de clin d’œil: l’équipe de France retrouvera Thierry Henry en demi-finales de la Coupe du monde 2018. La Belgique de Roberto Martinez, dont le meilleur buteur de l’histoire des Bleus est l’un des adjoints, a effectivement franchi l’obstacle brésilien, vendredi soir à Kazan, dans le deuxième choc de ces quarts. Une affiche qui a tenu toutes ses promesses et envoie les Diables Rouges dans le dernier carré de la compétition pour la première fois depuis 1986.

Et cette qualification est tout sauf une surprise. Face à une Seleçao que tout le monde avait désignée comme la grande favorite, après les éliminations de l’Allemagne et de l’Espagne, les Belges ont fait mieux que résister. La rapide ouverture du score contre son camp de Fernandinho, qui a dévié du bras un coup franc dans ses propres filets (13e), les a certes bien aidés en leur permettant de prendre l’ascendant d’entrée. Mais ils ont ensuite su accentuer leur avance. Et résister.

Avec sports.fr


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.