Mondial 2018: Pourquoi l’Uruguay a quatre étoiles sur son maillot ? –
PUBLICITE

Mondial 2018: Pourquoi l’Uruguay a quatre étoiles sur son maillot ?

Double vainqueur de la Coupe du monde, l’Uruguay arbore pourtant quatre étoiles sur son maillot.

Vainqueur à cinq reprises de la Coupe du monde, le Brésil vise une sixième étoile en Russie. Mais la Seleçao pourrait également ne plus être la seule équipe à afficher cinq étoiles à l’issue de la Coupe du monde 2018. Les deux seuls quadruples vainqueurs de l’épreuve, l’Italie et l’Allemagne, ne sont pourtant plus en course, la Squadra Azzurra n’ayant même pas été présente en Russie et la Mannschaft, malédiction du tenant du titre oblige, étant déjà rentrée à la maison.

La menace pour le Brésil vient paradoxalement de l’Uruguay, pourtant seulement titrée à deux reprises, en 1930 lors de la première édition de la Coupe du monde, disputée à domicile, et en 1950 lorsque la Celeste avait ruiné au Maracana les espoirs d’un premier titre pour la Seleçao. Mais l’Uruguay a beau avoir deux Coupes du monde à son palmarès, ce sont bien quatre étoiles que la Celeste arbore sur son maillot. Conséquence de ses deux titres olympiques…

La Belgique dans le même cas
Avant d’inaugurer le palmarès de la Coupe du monde, l’Uruguay a en effet remporté à deux reprises le titre olympique en football, en 1924 à Paris et en 1928 à Amsterdam. Une époque où le tournoi olympique de football n’était pas soumis à une limite d’âge comme aujourd’hui et tenait lieu de Coupe du monde. De quoi expliquer ces quatre étoiles, deux d’entre elles étant dorées et les deux autres très légèrement plus foncées pour marquer la distinction.

Et ce alors que la Fifa autorise « une association membre dont les équipes masculine ou féminine ont remporté une ou plusieurs éditions de Coupe du monde, Coupe du monde féminine, de futsal ou de beach soccer à afficher sur son équipement une étoile à cinq pointes ou un autre symbole validé par la Fifa. » Dans le même cas que l’Uruguay, la Belgique, vainqueur du titre olympique en 1920, ne porte d’ailleurs aucune étoile sur sa tunique.

Avec Sports.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.