Mondial 2018: Pour les Mexicains, Neymar est "une honte pour le football" –
PUBLICITE

Mondial 2018: Pour les Mexicains, Neymar est « une honte pour le football »

during the 2018 FIFA World Cup Russia group E match between Serbia and Brazil at Spartak Stadium on June 27, 2018 in Moscow, Russia.


A l’instar de leur sélectionneur, les joueurs mexicains étaient particulièrement remontés contre Neymar après leur défaite face au Brésil (2-0) en huitièmes de finale de la Coupe du monde.

Il n’y a pas eu de miracle pour le Mexique. Malgré une première demi-heure à leur avantage, les Mexicains n’ont pu éviter en effet une nouvelle élimination en huitièmes de finale de la Coupe du monde. La septième de rang depuis 1994. La Verde a bien résisté jusqu’au retour des vestiaires mais a finalement cédé sur un but plein d’opportunisme de Neymar, la Seleçao se mettant à l’abri grâce à Firmino à l’entame des dix dernières minutes après une nouvelle accélération du n°10 parisien.

Mais pour les Mexicains, l’action la plus remarquable de Neymar tenait dans ces quatre minutes passées à se tordre de douleur après un mauvais geste de Miguel Layun, venu marcher sur la cheville du meneur de jeu brésilien alors qu’il était à terre et gardait le ballon (71e). « C’est une honte pour le foot qu’on perde autant de temps par le fait d’un seul joueur », a ainsi tonné le sélectionneur mexicain Juan Carlos Osorio, avant de se lancer dans une diatribe contre l’ancien Barcelonais.

Et le son de cloche était le même chez ses joueurs. « On connaît Neymar et on sait qu’il aime être au centre de l’attention, sur et en dehors du terrain, a ainsi lancé le fautif sur l’action au micro d’ESPN. C’est un joueur très talentueux et j’espère qu’il se consacrera un jour un peu plus à jouer parce qu’il pourrait donner plus s’il se consacrait seulement à jouer et pas à faire son cinéma. »

« Il y a pas de quoi être surpris car il fait toujours la même chose, a embrayé Andres Guardado. On le connaît et il faut toujours qu’il parle et qu’il fasse ses simagrées pour attirer l’attention. Ça ne le sert pas mais tant que les arbitres le laisseront faire, il continuera à agir de la sorte. » La liste des détracteurs de Neymar s’est sans doute encore allongée à l’occasion de ce match face au Mexique.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.