Macky "brûle" le testament de Bruno Diatta –
PUBLICITE

Macky « brûle » le testament de Bruno Diatta

Senegal's newly inaugurated President Macky Sall, center, is surrounded by security as he leaves his swearing-in ceremony, at a hotel in Dakar, Senegal Monday, April 2, 2012. Sall took the oath of office Monday in a ceremony held one week after the country's longtime incumbent conceded defeat only hours after polls closed. The presidential runoff vote solidified the country's reputation as one of the few mature democracies in western Africa, where the unpopular president was ousted at the ballot box instead of a coup. (AP Photo/Rebecca Blackwell)

En publiant son ouvrage « Le Sénégal au cœur », le chef de l’Etat semble avoir oublié les leçons de réserve laissées à lui par son défunt chef du protocole, enterré avec tous les secrets de la République

Le président Macky Sall, vient de publier un ouvrage intitulé « Le Sénégal au cœur » dans lequel il aborde plusieurs questions, retraçant sa collaboration avec l’ancien président Me Abdoulaye Wade et l’ex-Premier ministre Idrissa Seck. En somme, un peu de déballage sur ses relations avec Abdoulaye Wade et ses trois fils. Le fils « pressé » qu’est Idrissa Seck, le fils « adoré » Karim Wade et le fils « discret » qu’est Macky Sall. Bref, une tranche de vie de la République retracée dans ce livre, qui fait la Une de l’actualité au Sénégal.

Au delà de toutes ces considérations, force est de reconnaître que le Président du Sénégal, à qui il est d’ailleurs reproché d’avoir publié ce livre pour entamer une opération de séduction des Sénégalais en direction de l’élection présidentielle de février 2019, n’a retenu aucune leçon de son défunt chef du protocole, Bruno Diatta, qui a préféré être enseveli en même temps que TOUT ce qu’il sait sur les uns et les autres de cette République du Sénégal, pour avoir été aux côtés des Présidents Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf, Abdoulaye Wade et Macky Sall. C’est comme qui dirait, tout le legs de Bruno Diatta qui vient d’être incendié.

Ne dit-on pas que la parole est d’argent et que le silence est d’or ? C’est sans doute ce qu’a compris Bruno Diatta qui s’en est allé avec les hommages, et la reconnaissance de tout un peuple, qui a salué son sens de la discrétion. Pour rappel, chef du protocole à la Présidence sénégalaise depuis 1979, Bruno Diatta s’est éteint le vendredi 21 septembre 2018.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.