ANNONCE PUBLICITE

L’UFC MCA-Sénégal relève les contraintes à l’investissement

ANNONCE

600xnxmca-jpg-pagespeed-ic-mjzgejbao2

ANNONCE

Le coût élevé de l’énergie, le faible accès à l’électricité et les politiques réglementaires et administratives « peu favorables » à l’environnement des affaires constituent les principales contraintes à l’investissement privé au Sénégal, estime l’Unité de formulation et de coordination du second programme MCA-Sénégal (UFC MCA- Sénégal),

« Ce diagnostic est le résultat d’une analyse profonde des contraintes majeures à l’investissement du secteur privé et au développement économique et social du pays menée par l’Unité de formulation et de coordination du second programme MCA-Sénégal (UFC MCA- Sénégal)« , lit-on dans un communiqué transmis à l’agence de presse sénégalaise.

Cette analyse est contenue dans une étude menée par l’UFC MCA- Sénégal, en collaboration avec les services du Millenium Challenge Corporation (MCC) et les services de planification du ministère de l’Economie, des Finances et Plan.

Le gouvernement américain a décidé d’accorder un nouveau « Compact » au Sénégal, dans le cadre du Millenium Challenge Corporation (MCC), un programme d’appui bilatéral américain consistant en des financements accordés sous forme de don.

Le MCC a été lancé en 2002 sous le régime du président Georges Bush et a été opérationnel en 2004, le Sénégal bénéficiant d’un premier ’’Compact’’ d’un montant global de 270 milliards de francs CFA, qui a servi à financer une vingtaine de projets dont la mise en œuvre a pris fin en septembre 2015

ANNONCE

D’une durée de 5 ans (2010-2015), ce ’’Compact’’ avait été signé en septembre 2009 par le Millenium Challenge Corporation et le gouvernement sénégalais.

Suite à l’annonce d’un nouveau ’’Compact’’ pour le Sénégal, le gouvernement a mis en place par arrêté daté du 26 février 2016, l’UFC MCA- Sénégal, l’Unité chargée de formuler la proposition que le Sénégal est appelée à soumettre au financement du Millenium Challenge Corporation.

« La formulation du second programme ou compact MCA-Sénégal, avec le Millenium Challenge Corporation (MCC), passe d’abord, par cette analyse des contraintes majeures à l’investissement du secteur privé et au développement économique et social du pays« , note le communiqué.

Il ajoute que ce travail d’analyse des contraintes « a été mené aussi de façon inclusive à travers une large consultation des acteurs publics, privés et de la société civile’’, en vue d’une « forte appropriation par les différentes composantes et parties prenantes du tissu économique et social du pays’’,

Le communiqué précise que cette ’’forte implication et inclusion des parties prenantes est aussi requise dans la seconde phase de la formulation portant sur l’analyse des causes profondes des deux contraintes majeures citées dessus« .

 

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*