Les raisons de l’annulation de l’Université du Ramadan cette année –
PUBLICITE

Les raisons de l’annulation de l’Université du Ramadan cette année

L’Université du Ramadan, un rendez-vous aussi incontournable qu’important dans l’agenda des fidèles Moustarchidines Wal Moustarchidates, n’a toujours pas démarré cette année. Serait-ce un retard ou un report ? La rencontre, qui démarrait habituellement le premier jour du mois de Ramadan, n’a pas encore levé son rideau pour dévoiler le décor majestueux et suis generis qui accueille à chaque fois Serigne Moustapha Sy avec ses sermons sirupeux et captivants, à l’image de son défunt père, Serigne Cheikh Tidiane Sy.

Des sources bien informées croient savoir que ce rendez-vous n’aura pas lieu durant ce mois de Ramadan. Selon elles, le guide des Moustarchidines Wal Moustarchidates a décidé de surseoir à l’organisation de cette manifestation à cause de la tension politique et sociale latente dans le pays. Serigne Moustapha Sy ne voudrait pas en rajouter surtout que l’Université du Ramadan a toujours été un espace où la religion côtoie les sujets d’actualité. Elle servait ainsi de tribune aux panélistes qui y animaient des conférences sur divers thèmes.

Pour éviter donc d’attiser la tension politique et sociale, le guide des Moustarchidines Wal Moustarchidates aurait pris sur lui la décision de ne pas organiser la rencontre cette année. Cette mesure est en conformité, soulignent nos interlocuteurs, avec l’attitude adoptée depuis quelques temps par Serigne Moustapha Sy. Depuis la veille de l’arrestation de Khalifa Sall, plus exactement. On se souvient que le marabout avait menacé de rejoindre le maire de Dakar en prison si jamais ce dernier était arrêté. Ses proches lui en avaient fortement dissuadé en lui faisant savoir que cela pourrait provoquer un bain de sang. Finalement, il était revenu sur cette décision pour sauvegarder la paix et la stabilité du pays. Non sans garder sa liberté de parole et de ton.

Serigne Moustapha Sy est donc resté dans cette posture. Le Sénégal avant tout. Et cela, il l’aurait même fait savoir aux responsables et militants du PUR. Ces derniers peuvent s’opposer à la gouvernance du Président Macky Sall mais ne doivent pas verser dans le prosélytisme politique, les dérapages langagiers ou les actes de violence.

(Source : ANN)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.