Advertisement
ANNONCE PUBLICITE

L’émouvante confession de Bamba Fall: « Je me suis trompé sur Karim Wade; Quand on m’a mis dans la chambre qu’il occupait… »

ANNONCE

 

 

 

Les trois mois qu’il a passés derrière les barreaux lui ont appris beaucoup de choses. En effet, le maire de la Médina Bamba Fall a affirmé hier, en marge de la cérémonie du lancement de la nouvelle plateforme de l’opposition « Les Sentinelles de Manko Wattu Senegaal », qu’il regrette son comportement vis-à-vis de la famille Wade.

« C’est le lieu pour moi de dire et de témoigner ici, devant vous du Parti démocratique Sénégalais ( Pds) que Karim Wade n’est pas l’homme que je pensais. On ne s’est jamais vus. On ne s’est jamais serré la main. Il ne me connaît pas et je ne le connais pas. Mais je peux affirmer qu’il n’est pas l’homme que nous combattions, à l’époque. Il m’est arrivé de le regretter la nuit« , confesse-t-il.

« Je me suis trompé sur son compte. L’image que je me faisais de lui de lui, ce n’est pas ça. Quand on m’a mis dans la chambre qu’il occupait, c’est là que j’ai compris la souffrance qu’il vivait au jour le jour et qu’il n’a pas jamais voulu laisser transparaître. Il a passé plus de 3 ans dans cette cellule et jamais il n’a montré la moindre faiblesse. Même quand il avait mal à la dent. C’est pourquoi quand je me suis senti mal, j’ai refusé d’être évacué à l’hôpital« , a-t-il poursuivi.

Bamba Fall a aussi révélé que quand il était en prison, Karim Wade a appelé son épouse et lui a remis une somme d’argent en guise de soutien. Le maire de la Médina s’est excusé et a demandé pardon pour pour les propos désobligeant qu’il a tenus à l’égard de l’ancien Président, Abdoulaye Wade. « On doit continuer à prier pour lui et implorer le Tout-Puissant pour qu’Il lui prête longue vie. Nous l’avons traité de tous les noms d’oiseau, accusé de tous les maux, même douté de sa bonne foi, en le traitant de franc-maçon. Mais je commence sérieusement à le regretter« , a-t-il dit. Avant de prendre à témoin Barthélémy Dias:  » Qu’on se dise la vérité, ceux qui sont là aujourd’hui, c’est nous qui les avons portés au pouvoir, mais ils n’arrivent pas à la cheville de Wade« .

(Source : L’Observateur)

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*