Le corps d’un marabout exhumé pour les travaux du TER, ses proches crient à la profanation –
PUBLICITE

Le corps d’un marabout exhumé pour les travaux du TER, ses proches crient à la profanation

Dans la nuit du mardi, de 23h à 2h du matin, le corps du marabout Thierno Amadou Maal a été exhumé pour faire de la place aux travaux de TER.

L’opération a eu lieu afin de dégager la voie sur le tracé de TER, sur lequel se trouve le domicile où avait été inhumé le marabout en 2013. Présents sur les lieux, Les Echos rapportent les faits qui ont eu lieu dans sa maison sise au quartier Demba Seck de Yeumbeul Sud.

Dans une totale discrétion, l’opération a été menée par les sapeurs-pompiers et le service d’hygiène, sur autorisation du préfet de Pikine. La dépouille a ensuite été conduite, vers les coups de 4 heures du matin, au village natal du marabout, à Bokidiawé, Matam.

Selon la même source, certains disciples et membres de la famille du marabout Maal ne trouvent pas de mots autres que ‘profanation’, pour qualifier ce geste. Certains seraient même tombés en syncope, pendant que d’autres entraient en transe, lors de l’exhumation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.