ANNONCE

LA VERITE SUR LES INCIDENTS SURVENUS A LA PERMANENCE DE L’APR (Par IDYBARHAM SIDIBE)

ANNONCE

timthumb

ANNONCE

Nous tenons à déplorer le manque de maturité politique, qui a conduit  un certain groupe de jeunes voyous  instrumentalisés, à venir nous attaquer, parce que tout simplement nous tenions un point de presse devant la permanence de notre parti dont l’accès à la salle de conférence nous a été refusé, pour annoncer notre candidature à la tête de la COJER, dirigée présentement  par une vielle jeune, victime de son âge et de sa politique de division.

En effet après avoir introduit légalement une demande d’occupation de la salle de conférence auprès de l’autorité compétente pour la date du 05//11, laquelle demande reçue, déchargée, visée et acceptée. Grande a été notre surprise d’apprendre le jour-j même  par téléphone, avec un ton arrogant allant jusqu’à tenir des propos injurieux à l’égard de la camarade Mme BABOU, que la salle n’était plus disponible sous prétexte qu’elle serait occupée, alors que la mobilisation a été faite.  Mariéme THIAM doit répondre à Sana qui l’a attaqué, diabolisé et minimisé directement et publiquement.

C’est ainsi que nous avons décidé d’y aller pour nous enquérir de la situation. Nous avons trouvé sur place, l’administrateur du siège  Mr Maël THIAM qui, dans son bureau, nous a signifié après avoir écouté  la candidate Mame Mariéme Thiam BABOU, accompagnée d’Abou LO et de moi-même, qu’il ne se souvienne pas avoir signé une demande venant de nous et par conséquent ne pourrait  nous autoriser l’accès à la salle.

Malgré son volteface inattendu et très surprenant devant nos preuves, nous n’avons pas voulu perdre du temps ni polémiquer

Alors en bons républicains, nous lui avons fait savoir que nous ne sommes pas venus pour faire du forcing et que nous allons respecter sa décision en allant tenir notre point de presse  dehors devant la porte de notre permanence. Chose qu’il a lui-même approuvé.

C’est ainsi que nous sommes sortis et avons commencé à faire une déclaration de presse .Et tout d’un coup, des hommes sortis de nulle part, armés de pierres et de gourdins se sont rués sur nous.

Les responsables de cette barbarie politique, prenant les sénégalais pour des demeurés, se sont ensuite empressés d’aller devant les medias pour raconter des contre-vérités, en soutenant que  c’est nous, sous l’influence du Ministre Mame Mbaye Niang et du DG Biram FAYE , qui avons attaqué et saccagé notre propre permanence .C’est archi faux .Personne n’est derrière nous à part nos ambitions légitimes et logiques à vouloir servir en redorant le blason de la jeunesse de l’APR.

  Les  images et la vidéo de cet incident orchestré, sont explicites et parlent d’elles même.

Elles montrent un groupe de jeunes militants de l’APR connus, tenant tranquillement leur point de presse, attaquées par de gros bras sortis de nulle part dans le seul but de saboter la rencontre.

Mais fort heureusement pour nous et malheureusement pour eux, ils se sont heurtés à des jeunes déterminés et engagés, responsables et courageux qui ont su se défendre et sauver ainsi leur honneur. La réaction a été normale, spontanée, légitime, logique et cohérente mais surtout à la mesure de l’attaque.

Nous félicitons Mame Mariéme THIAM et saluons son courage et sa détermination à vouloir diriger la COJER. Elle en est capable. 

ANNONCE

Nous nous attendions de la part de ces individus, de  reconnaitre leur crime et de s’excuser devant les sénégalais qu’ils n’ont pas honoré par leur geste barbare et très irresponsable.

Dans un contexte où notre leader, le Président  Macky SALL  attaqué de tout bord par une opposition immature et sans programme ,reçoit son homologue marocain, inintelligence ne serait plus grande que d’envoyer des nervis  pour stopper un point de presse des jeunes de son propre parti, devant  plus  d’une dizaine de journalistes armés de cameras et de dictaphones…

Vous avez péché camarade et vous vous devez de vous repentir…

Ceux ne sont pas des nervis intellectuels, cachés sous les habits d’homme de presse qui vous sauveront.

Nous avons décidé de prendre la plume et d’écrire pour l’histoire et pour que nul n’en ignore.

Nous demandons également au Président de l’APR de sévir pour que de tels actes ne se reproduisent plus jamais.

Il est temps d’agir pour faire face aux prochaines échéances majeures.

 

 

VIVE LA PATRIE !

VIVE LE PRESIDENT !

VIVE LE PARTI !

 IDYBARHAM SIDIBE

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*