ANNONCE

La formation des imams au cœur de la troisième « instance de dialogue avec l’islam »

ANNONCE

000_j112hislam.france.beauvau

ANNONCE

JUGÉE INSUFFISANTE ACTUELLEMENT, LA FORMATION DES IMAMS A ÉTÉ AU CŒUR DE LA TROISIÈME RÉUNION DE « L’INSTANCE DE DIALOGUE AVEC L’ISLAM », QUI S’EST TENUE, LUNDI, AU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR. L’ENJEU ? CONTRER LES « DISCOURS SECTAIRES ».
Quelle formation pour les imams en France ? Moins d’une semaine après son arrivée au ministère de l’Intérieur, Bruno Le Roux a plongé, lundi 12 décembre, dans le grand bain à remous de « l’islam de France ».

La formation des imams, qui dépend pour l’instant beaucoup de l’étranger, a été présentée comme un enjeu stratégique par Bernard Cazeneuve, le nouveau Premier ministre, présent lors de cette réunion. Il entend ainsi contrer les « discours sectaires », qui ont cours « dans certaines mosquées », a-t-il déclaré lors de la troisième réunion de « l’instance de dialogue avec l’islam », lancée en juin 2015.

Les participants à « l’instance de dialogue » représentent toutes les nuances de l’islam sunnite français – salafistes exceptés. Jean-Pierre Chevènement qui préside la toute nouvelle « Fondation de l’islam de France » destinée à lever des fonds pour financer des projets éducatifs et culturels était également présent. Pour mieux lutter contre la radicalisation violente, l’État a en effet souhaité dialoguer avec d’autres voix que celles du Conseil français du culte musulman ( CFCM), même si la légitimité de l’institution n’est pas remise en cause.

france24

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*