PUBLICITE

Les Karimistes sont de retour…Ils attaquent Macky

Communiqué du mouvement Karim Président

Aujourd’hui, les sénégalais dans leur majorité regrettent d’avoir accidentellement élu un Chef d’Etat agrégé à des promesses non tenues. Nous avons un Président anti-modèle et anti-démocratique. Macky Sall est un ‘’terroriste de la démocratie’’. Il est pire que Yaya Diamé qui a au moins laissé ses adversaires conquérir le suffrage des Gambiens. Nous allons vous faire une liste qui est loin d’être exhaustive de ses promesses.

Macky Sall nous avait promis de réduire son mandat de 7 à 5 ans après l’avoir répété à sept reprises dans des rencontres internationales. Il revient en fin, voulant profiter l’occasion pour faire un tripatouillage constitutionnel avec son référendum budgétivore demandé l’avis du conseil constitutionnel sur la réduction de son mandat. Un avis qu’il a présenté au sénégalais comme une décision. Cela justifie que nous avons à la tête de notre pays un Chef d’Etat qui manque de sérieux et qui n’a aucun respect pour son peuple. Or le peuple est souverain. Il pouvait juste passer au parlement dont il détient la majorité pour réduire son mandat et se soumet à l’épreuve de parole donnée.

Il avait promis de former un gouvernement de 25 Ministres. Aujourd’hui nous en sommes à 49, sans compter les Ministres conseillers mais aussi des alliés qui n’ont aucune nomination et qui reçoivent chaque mois de salaires de Ministre d’Etat. Le cas Mamadou Ndoye de la Ligue Démocratique est une parfaite illustration.

Il nous avait promis une gouvernance sobre et vertueuse. D’où le slogan ‘’La patrie avant le parti’’. Peut-on parler de sobriété avec un Etat qui valorise le clientélisme politique. Les sénégalais se demandent encore l’utilité des Hcct (Hauts conseils de collectivités territoriales) dont 6,5 milliards circulent par année entre les mains de Ousmane Tanor Dieng pour juste le contrôle de sa troupe au moment où des millions de sénégalais vivent dans l’extrême pauvreté. La Cndt (Commission nationale du dialogue des territoires) confiait au feu Djibo Ka qui avait un budget annuel de 400 millions fcfa. Le Hcds (haut conseil du dialogue social) confié à Innocence Ntap Ndiaye qui circule avec un budget annuel de 300 à 400 millions. La Cpdp (commission de protection des données personnelles) à sa tête Awa Ndiaye avec un budget annuel de 400 millions. Il faut aussi noter l’implication abusive de son frère Alioune Sall sur les ressources du pays mais aussi celle de la famille de la Première dame. Nous nous souvenons encore de ses fraiches déclarations dans le magazine ‘’Jeune Afrique’’ interrogé par Marwane Ben Yahmed sur l’implication des familles présidentielles africaines dans la gestion des affaires publiques. Macky répond « je ne mêle jamais ma famille à la gestion du pays. Si mon frère est amené à être cité dans des affaires de sociétés privées, c’est parce que je lui avais justement indiqué très clairement, dès ma prise de fonctions, qu’il ne bénéficierait jamais de ma part d’un décret de nomination, notamment en raison de l’histoire récente du Sénégal et parce que je ne voulais pas être accusé de népotisme ». Ce frère est l’actuel DG de la CDC (caisse de dépôt et de consignation). Cela justifie que le régime de Macky Sall est le règne de la sacralisation du népotisme.

Le candidat Macky Sall avait promis de réduire le budget présidentiel qu’il jugeait inconcevable pour un pays comme le nôtre. Le budget qu’il scandalisait sous wade était fixé à 1.100.000.000. Pour 2018 Le Président Sall a décidé de fixer sa dépense de personnels à 9.162.719.080.

Il avait promis un Etat de droit alors qu’au même moment il déclare couvrir certains dossiers des transhumants devant la justice. Nous nous souvenons encore de ‘’Awa Koudou Ndiaye’’, mais aussi Me Ousmane Ngom qui est apparu dans une délégation présidentielle alors qu’il était sous interdiction de sortie du territoire. Ce qui laisse entendre une justice sélective dans ce pays. Il tire sur une force qui lui est confié pour neutraliser et exiler ses adversaires.

Il avait promis la transparence électorale au moment où nous notons des centaines de bureaux fictifs lors des consultations référendaires, la distribution sélective des cartes d’électeurs, des transferts d’électeurs lors des élections législatives, des ordres de missions à en plus finir dans des villes où la mouvance présidentielles se trouve faible sur la balance électorale, l’absence de certains bulletins de votes dans des centres ou bureaux et tant d’autres.

Il nous avait promis une éducation pour tous et de qualité. Ce qui est un mensonge d’Etat. Il a au contraire instauré un système éliminatoire avec un taux d’échec de 60 pourcent à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il a brutalement imposé une réforme aux Etudiants. Les inscriptions étaient à 4900fcfa sous Wade pour tous les niveaux. Il l’a augmenté à 25.000fcfa pour le premier cycle, à 50.000fcfa pour le Master et à 75.000fcfa pour les Etudiants en thèse Doctorat. Avec Wade, à défaut d’une bourse entière ou demie-bourse, l’obtention d’une bourse sociale ou aide était automatique. Actuellement, le cumul des boursiers et bénéficiaires d’aides ne fait pas 35 pourcent des Etudiants. Il faut aussi tenir compte le système du Master sélectif.

Le porte-parole du gouvernement avait récemment déclaré la concrétisation de 234.360 emplois sur les 500.000 emplois promis à la jeunesse. Cette affirmation relève le plus haut degré de la menterie de la part de Seydou Guéye. Pour trouver une échappatoire à cette politique de l’emploi. Le gouvernement soutient que beaucoup de jeunes n’ont pas de qualifications. C’est encore un mensonge d’Etat, car le Sénégal forme chaque année plus de 175.000 jeunes diplômés.

Voici un magicien en promesse de milliards.

_ Le 12 Juin 2012, il a promis à la région de Saint Louis 300 milliards de Fcfa.

_ Le 15 Juin 2012, il a promis à la région de Kaolack 255 milliards de Fcfa.

_ Le 28 Juin 2012, il a promis à la région de Ziguinchor 360 milliard de Fcfa.

_ Le 25 Juillet 2012, il a promis à la région de Diourbel 209 milliards de Fcfa.

_ Le 20 décembre 2012, il a promis à la région de Louga 250 milliards de Fcfa.

_ Le 21 Mars 2013, il a promis à la région de Matam 117 milliards de Fcfa.

_ Le 18 Avril 2013, il a promis à la région de Kolda 200,5 milliards de Fcfa.

_ Le 25 Avril 2013, il a promis à la région de Tamba 201 milliards de Fcfa.

_ Le 17 Avril 2014, il a promis à la région de Kédougou 109 milliards de Fcfa.

_ Le 05 Juin 2014, il a promis à la région de Thiès 448 milliards de Fcfa.

_ Le 24 Février 2015, il a promis à la région de Sédhiou 200 milliards de Fcfa.

_ Le 15 Avril 2015 à Kaffrine où il avait tenu ce discours honteux sur l’apologie de la transhumance. Il avait promis 206,79 milliards de Fcfa.

 

Nous voulons enfin alerter les sénégalais de prendre conscience que ce dictateur cherche à donner l’avenir de notre pays aux étrangers. Depuis combien de temps n’avez-vous pas entendu d’appels d’offres. Il bafoue les règles pour imposer le gré à gré en enrichissant les entreprises étrangères, car ils ont été ses souteneurs pendant l’élection présidentielle de 2012. Nul n’est sans savoir que Wade a été victime d’un complot international.                                                               Chère Karimistes l’heure est à la mobilisation et à la massification pour gagner ce sous-préfet de la France en 2019.

Vive Karim wade le candidat du Parti Démocratique sénégalais !

Vive le PDS !

Vive le MKP !

Malang Fadéra, Coordonnateur National des Elèves et Etudiants du Mouvement Karim Président.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*