JO : Les Lionnes du basket se tapent 15.871 km pour rejoindre Rio –

JO : Les Lionnes du basket se tapent 15.871 km pour rejoindre Rio

lionnes

Pour aller à Rio, l’équipe nationale féminine de basket du Sénégal s’offre une véritable tournée mondiale dans les airs. Escales, retards et imprévus jalonnent l’itinéraire incroyable des championnes d’Afrique pour aller prendre part aux Jeux Olympiques du Brésil.

Très grosse fatigue en vue pour l’équipe nationale féminine de basket du Sénégal. Entre retard de vol, escales interminables et itinéraires invraisemblables, les Lionnes en auront leur dose avant de fouler à leur tour le sol du Brésil pour les Jeux Olympiques, dont la cérémonie d’ouverture est prévue ce vendredi. Trop juste certainement pour que cette partie de la délégation sénégalaise puisse défiler sereinement sur la piste du stade Maracana.

Un mini tour du monde pour rallier Rio

Alors que Rio et Dakar sont juste séparés par l’océan Atlantique, les basketteuses sont parties depuis hier pour un mini tour du monde afin de rejoindre le Brésil. Au moment où nous écrivons ces lignes, l’équipe nationale est encore sur le continent africain. Dans le planning du voyage, il est prévu une escale à Bamako avant de rallier Addis-Abeba. De là, la délégation embarquera pour Luanda, la capitale angolaise où les championnes d’Afrique devraient trouver un vol pour le Brésil. Sauf imprévu de dernière minute, à minuit en temps universel, l’équipe verra Rio. Nous nous sommes alors amusés avec un de ses sumilateurs de distance entre villes pour savoir le nombre de kilomètres que vont se taper les seules représentantes du continent africain.

Dakar——-Bamako = 1.039 km

Bamako——- Addis-Abeba = 5.122 Km

Addis-Abeba———Luanda = 3.450 Km

Luanda——Rio de Janeiro = 6.206 Km

Les Lionnes vont donc parcourir 15.871 km pour atterrir à l’aéroport international de Rio-Galeão.

Vendredi et samedi pour récupérer

Si le coach Moustapha Gaye pourra afficher le sourire une fois arrivé à destination, il sera moins emballé de constater qu’il n’aura qu’un peu plus de 24h pour préparer au mieux ses joueuses qui devront déjà faire avec le décalage horaire. Les conditions d’hébergement étant assez décriés par les premières délégations arrivées sur place, les Lionnes n’auront autre choix que de s’adapter et vite. Autant dire qu’elles n’auront pas le temps de faire les touristes et admirer les coins réputés de la ville hôte des jeux.

Dimanche affronter l’ogre américain

En toute évidence, il faudra aux Lionnes du Sénégal beaucoup plus que du courage pour faire face à la redoutable équipe des Etats-Unis (15h00 GMT). Une dream team qui donne la trouille tant elle règne sans partage sur le monde de la discipline depuis 1996 à Atlanta. Le lendemain, c’est la Chine qui se dressera contre elles pour leur seconde sortie (22h45 GMT). Le Canada, l’Espagne et la Serbie sont les autres adversaires du Sénégal. En une semaine, les Lionnes auront affronté toutes leurs adversaires, l’équivalent du temps dont leur organisme aurait besoin pour récupérer, réparer la traversée de plusieurs fuseaux horaires et éviter les insomnies et la tendance à dormir la journée. Dimanche, elles auront besoin d’être bien éveillées pour « limiter » les dégâts face aux Américaines, d’entrée. C’est le moindre mal qu’on puisse leur souhaiter.

 

A propos yankhoba SANE 72223 Articles
Yankhoba Sané: Véritable passionné des médias en ligne et de la presse,j’ai créé le site en ligne Sanslimitesn.com pour participer au développement de la presse en ligne et médias sociaux au Senegal.Je suis membre de l’APPEL (Association des professionnels de la presse en ligne au Senegal).Je suis administrateur de site web et conseiller en digital.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.