ANNONCE PUBLICITE

Investitures de BBY aux Législatives : ça chauffe partout !

ANNONCE

ANNONCE

A trois mois des Législatives, l’heure est aux investitures donc, au choix des têtes de liste. Et, comme on pouvait s’y attendre, les alliés de l’Alliance pour la République veulent que les choses soient claires. Ainsi, depuis quelque temps, les membres de Benno Bokk Yakaar à Diourbel n’arrivent pas à s’entendre sur la personne à investir. « Nous disons non au parachutage de quelque candidature que ce soit encore moins au parachutage de monsieur Malick Fall qui n’est ni membre de l’APR  ni membre de la coalition BBY et qui a clairement dit que son compagnonnage avec le Président Macky Sall n’est qu’opportuniste. Il voulait tout simplement utiliser le Président pour que ce dernier travaille à Diourbel », indique une frange de la coalition BBY dans cette région.

A Mbacké également, les membres de la mouvance présidentielle n’arrivent pas à accorder leurs violons.  »Dans la perspective de ces joutes, nous avons l’obligation de mettre tous les atouts de notre côté. Morane Guèye est le meilleur candidat au vu de ses actions sociales au profit des populations. Et puisque nous sommes dans le cadre d’une coalition, il serait bien de mettre en avant le candidat socialiste qui avait accepté de laisser la place à celui de l’Afp en 2012 » a dit Youssou Loum, un responsable politique de l’Apr. Cependant, plusieurs leaders de l’APR seraient en train de revendiquer la tête de liste départementale.

A Kaolack, le coordonnateur national  du  »Mouvement Teewal Moustapha Niasse pour Falaat Macky Sall », Babacar Ndiaye, et Cie se sont voulus fermes face aux sorties répétées de responsables de l’APR revendiquant les têtes de liste. « Nous voudrions dès à présent faire quelques précisions. L’AFP est majoritaire dans la région de Kaolack. Par conséquent, les postes de député dans les départements de Kaolack et de Nioro lui reviennent de droit, eu égard à la présence politique et à l’esprit de coalition qui lie le Président Macky Sall au Président Moustapha Niasse. C’est par respect au président de la République que nous avons laissé faire à Fatick, alors que nous étions de loin plus représentatif », avertissent-il.

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*