ANNONCE PUBLICITE

Insécurité au Sénégal: “l’Etat ne peut pas mettre un policier derrière chaque sénégalais…”, selon le Dg de la police

ANNONCE

 

ANNONCE

 

La stupeur continue de hanter le sommeil des sénégalais. Le taux de criminalité ne cesse de s’accentuer. Les populations n’ont cessé d’interpeller les autorités. Oumar Maal, Directeur général de la police (Dgpn) est revenu sur le sentiment d’insécurité qui prévaut, actuellement, au Sénégal. Conscient des défis auxquels sont confrontés les forces de l’ordre, il demande aux populations, eux aussi, de “faire face aux malfaiteurs pour assurer de manière immédiate leurs sécurité, en soutenant la police“, selon l’As.

Le Directeur général de la police nationale, est d’avais que “l’Etat ne peut pas mettre un policier derrière chaque sénégalais“. Oumar Maal de donner des explications. Selon lui, il veut dire par là que les populations doivent participer à leur sécurisation en dénonçant, dans un premier temps, les malfaiteurs et en s’impliquant ainsi dans la sécurisation immédiate de leur environnement, dans les quartiers, villages…

La sécurité est une affaire de tous. Il faut que tout sénégalais qui voit quelque chose de louche dans son environnement, saisisse la Police qui va intervenir. Avec le développement des Tic, tout cela est possible et la sécurité et l’anonymat des lanceurs d’alerte seront garantis. Il faut que les sénégalais fassent face aux malfaiteurs. Ces derniers ne sont pas plus courageux que les citoyens. Par exemple quand quelqu’un se fait agresser, si les témoins interviennent et crient sur lui, dans un premier temps, il va reculer ou s’enfuir“, conseil-t-il aux populations.

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*