PUBLICITE

Infanticide : Cette nouvelle maman brise le cou de son bébé



Pour cacher sa grossesse à sa famille, Murielle Dadou Diagne demeurant à Thiès et élève en classe de 1ère s’était exilée à Rufisque. Après avoir accouché d’un garçon, elle brise son cou et le laisse baigner dans un seau rempli de 10 litres d’eau.

Pour ne pas réveiller de soupçons et éviter la honte à sa famille, Murielle Dadou Diagne, élève au moment des faits a préféré accoucher ailleurs. Reconnaissant avoir caché la grossesse aux membres de sa famille et le père de son enfant, la jeune femme a nié avoir commis un infanticide et a précisé qu’elle avait l’intention de le confier à un orphelinat.

Attrait à la barre de la chambre criminelle de Dakar, hier, pour répondre de son crime, Dadou, actuellement ménagère, regrette son forfait, ainsi une peine de 10 ans était requise. En effet, sa cachotterie a pris fin le 5 mai 2013. Revenant sur les faits, elle a expliqué que c’est au mois de septembre 2012 qu’elle a eu la confirmation de sa grossesse.

«Sentant que mon accouchement était imminent, j’avais sollicité et obtenu auprès d’Ibrahima Diouf, l’ami de mon frère, un hébergement dans sa chambre à Rufisque. Et le jour de la délivrance, après avoir senti des douleurs intenses au niveau de mon bas ventre, je me suis levée et j’ai constaté que je perdais beaucoup d’eau. C’est ainsi que je me suis assise sur le seau pour y expulser le bébé qui a respiré à la naissance », a-t-elle confessé.



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.