HAUSSE DU BUDGET DU MINISTERE DES SPORTS : Matar Bâ trône sur 10 milliards de F Cfa –
PUBLICITE

HAUSSE DU BUDGET DU MINISTERE DES SPORTS : Matar Bâ trône sur 10 milliards de F Cfa

Mattar Ba

Les résultats obtenus au Chan et au Mondial U20 de football, aux Jeux Africains et à l’Afrobasket féminin ont-ils fait des émules au sommet de l’Etat ? Pour l’année 2016, en tout cas, une réserve de 1,5 milliard concerne les compétitions internationales. Soit une hausse d’un peu plus de 600 millions F Cfa.

Le budget global du ministère des Sports est «retourné» à un peu plus de 10 milliards F Cfa.De 10,1 milliards F Cfa en 2014, le budget du ministère des Sports est passé à 5,8 milliards F Cfa en 2015. Une baisse d’au moins 4,2 milliards qui ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Celui de l’année 2016 sera en effet revu à la hausse. Soit, un retour à la situation de 2014 avec un peu plus de 10 milliards. A preuve, selon des sources de Libération, la part allouée aux compétitions internationales est d’1,5 milliard F Cfa. Presque du simple au double d’autant qu’elle se situait aux alentours des 900 millions. Rien à voir donc avec la Loi des finances rectificatives qui a permis au Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des U23 (28 novembre-12 décembre) de disposer d’une enveloppe de 680 millions F Cfa. Vice-champion du Championnat d’Afrique des moins de 20 ans, le Sénégal du foot s’est aussi illustré au Mondial de ladite catégorie, en Nouvelle Zélande, en se classant quatrième.
Le travail fait en petite catégorie s’est confirmé avec la première médaille d’or lors d’un tournoi continental. Le sacre aux Jeux Africains de Brazzaville est aussi complété par le retour au premier plan des Lionnes, championnes de l’Afro-basket 2015, à Yaoundé. Une fin d’année faste qui n’est pas sans conséquence au moment de l’élaboration du budget du département des Sports. Si le ballon rond, comme d’habitude, aura la part belle – suite des éliminatoires de la Can 2017 et la probable phase de groupe des qualificatifs pour le Mondial 2018 – la hausse du pactole réservé aux compétitions internationales n’élude guère la volonté du ministère de tu- telle de procéder à un arbitrage plus strict.
En 2014, 34 des 47 fédérations ou mouvements sportifs avaient droit au moins à une participation au niveau international. Ce nombre sera revu en tenant compte des résultats des différentes disciplines aux 11e Jeux Africains.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.