ANNONCE

Guédiawaye: Macky Sall réconcilie Aliou Sall et Lat Diop et scelle un pacte pour les investitures

ANNONCE

Chapeau bas pour le général du «Macky» qui a réussi, hier, à obtenir la paix ou la réconciliation entre des lieutenants de son camp qui, en perspective de la guerre des législatives du 31 Juillet, s’échangeaient ces derniers temps des tirs nourris et se livraient à des batailles larvées, sapant terriblement le moral des troupes beige-marron.

ANNONCE

Lors de cette réunion, le directeur de la Coopération et des investissements étrangers au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, représentant l’essentiel des cadres politiques et le maire de la ville de Guédiawaye, se sont livrés à de rudes empoignades, avant d’en arriver à des accolades de la paix. Le président de l’Apr n’a pas perdu du temps. Immédiatement après son retour de la Guinée et malgré un agenda surchargé, il a convoqué les principaux responsables du parti à Guédiawaye, qui, ces derniers temps, se sont illustrés par des invectives, des attaques et des sorties tantôt publiques, tantôt en «off».

L’unité du parti avait fini d’en prendre un sacré coup et les craintes fusaient de partout quant à une éventuelle défaite aux législatives, si les querelles intestines continuaient. La source du mal selon de nombreux observateurs: l’attitude d’Aliou Sall, qui, malgré son statut de frère du président, disait et se dédisait comme il voulait à propos de la future tête de liste. Ce qui, à un moment donné, a semblé irriter les autres responsables qui ont tapé du poing sur la table pour que l’ordre et le respect mutuel reviennent dans les rangs.

Cette confusion et cette situation alambiquée ont mis le parti dans une posture de division, pleine de risques, alors que l’opposition, en bloc, sous la bannière de Mankoo Taxawu Senegaal et derrière Malick Gackou, se renforçait. Conscient des enjeux de l’heure, le patron a convié hier, au palais, les dirigeants du parti à Guédiawaye pour la réconciliation. Objectif atteint.

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*