George Weah: l’ancienne star du football aux portes de la présidence du Libéria –
PUBLICITE

George Weah: l’ancienne star du football aux portes de la présidence du Libéria

Enfant des bidonvilles de Monrovia devenu star du football dans les années 1990, George Weah se rapproche du rêve de sa seconde vie: être élu président du Liberia.

A 51 ans, George Weah se retrouve de nouveau « en finale » de l’élection présidentielle au Liberia, après être arrivé très nettement en tête du scrutin dans ce petit pays anglophone d’Afrique de l’Ouest, l’un des plus pauvres du monde.

Le dépouillement du second tour de la présidentielle a commencé mardi 26 décembre dans la soirée, après une journée d’élections qui s’est déroulée dans le calme.

Arrivé avec 38,4% en tête du premier tour début novembre, George Weah dit avoir appris de ces échecs et s’est montré très confiant ce matin au moment de voter dans la capitale Monrovia. L’ancien joueur de football affronte le vice-président actuel Joseph Boakai lors d’un second tour programmé en novembre mais repoussé au lendemain de Noël, le 26 décembre, par des recours introduits par ses adversaires.

Une première victoire électorale en 2014

En 2005, l’ex-attaquant vedette du PSG et du Milan AC se présentait déjà à l’élection présidentielle au Liberia, battu de 20 points, par l’actuelle présidente, première femme à diriger un état sur le continent, Ellen Johnson Sirleaf et son vice-président Joseph Boakai.

En 2011, George Weah se présente à nouveau mais cette fois-ci pour devenir vice-président, il est à nouveau battu par le duo Sirleaf-Boakai. L’année 2014 marque sa première victoire électorale: l’ancien footballeur devient Sénateur.

Seul Africain à avoir remporté le Ballon d’or, en 1995, Weah était absent du pays pendant la guerre civile qui a fait quelque 250.000 morts entre 1989 et 2003. Quinze ans après avoir raccroché les crampons, il assure avoir « gagné en expérience » sur le terrain politique et appris de ses échecs.

Sur le fond, que propose Georges Weah

Georges Weah veut faire de l’éducation et de la santé ses priorités et met en avant son bilan dans ces domaines au Sénat. Son adversaire, Joseph Boakai, 73 ans, dont 12 comme vice-président, parle d’un George Weah sans expérience, sans programme, très absent au Sénat.

Mais au-delà du programme, l’électorat plutôt jeune de George Weah exprime une volonté de changement. Âgé de 51 ans, issu d’un bidonville de la capitale Monrovia, Georges Weah est un exemple pour la jeunesse. Mais ce n’est là qu’une partie des deux millions d’électeurs libériens.

rtl.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.