ANNONCE

FOOT: Edinson Cavani présente ses projets pour l’après-PSG

Sous contrat jusqu’en juin 2020 avec le Paris SG, Edinson Cavani sait déjà ce qu’il veut faire une fois son passage dans la capitale terminé. El Matador l’a confié à Sport 890 en Uruguay.

Avec 157 buts au compteur, Edinson Cavani (30 ans) est entré dans l’histoire du Paris en devenant le meilleur buteur du club de la capitale. L’attaquant, arrivé dans la Ville lumière à l’été 2013 en provenance de Naples, est l’un des fers de lance du projet parisien et il espère, comme bon nombre de ses partenaires, enfin briser le signe indien en Ligue des Champions. Mais si el Matador nourrit toujours d’énormes ambitions avec les Rouge-et-Bleu, il voit déjà plus loin. Interrogé par la radio uruguayenne Sport890, le natif de Salto a exposé ses projets d’avenir.

« J’aimerais retourner en Uruguay pour gagner la Libertadores. Pour le moment, je ne veux pas donner le nom de l’équipe, mais j’ai toujours été un homme de projets. Et si un projet important se présente, moi, j’aime les défis et j’aimerais gagner la Libertadores. J’aimerais qu’une équipe uruguayenne remporte à nouveau la Libertadores », a lancé l’actuel meilleur buteur de Ligue 1 avec 21 réalisations en 22 apparitions. L’ancien Napolitain a même été encore plus loin.

Edi veut gagner la Libertadores avec un club uruguayen !

« Gagner la Libertadores, c’est comme gagner la Ligue des Champions et, pour moi, c’est un très bel objectif, qui me plairait parce que tu joues avec des joueurs qui ont la même culture que toi, tu joues pour une équipe de ton pays et cela représente beaucoup, surtout après avoir passé de nombreuses années à l’étranger. Jouer pour ton pays, jouer pour une équipe de ton pays et la défendre au niveau sud-américain et pouvoir remporter une Libertadores est quelque chose de très spécial », a lâché l’international celeste (98 sélections, 40 buts) avant d’en dire plus sur le timing rêvé de son retour au pays.

« Je m’approche des 31 ans, alors vers 33 ou 34 ans, j’espère revenir au pays, en forme, pour pouvoir vivre ça intensément. Je vais vivre en Uruguay. Je veux jouer sur nos pelouses, entendre la clameur dans les stades. Cela te fait sentir vivant. Cela ne change rien de passer du glamour à notre football, j’en ai envie », a-t-il conclu. Qu’on se le dise, Edinson Cavani, formé au Danubio, sait ce qu’il veut. Les écuries uruguayens peuvent déjà commencer à préparer leur opération séduction !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*