PUBLICITE

FARBA NGOM détruit CISSÉ LÔ :  » Macky n’a aucune dette ni envers lui…C’est un maître chanteur »



Sévère correction ! Moustapha Cissé Lô n’a pas perdu de temps pour recevoir sa première raclée. Et c’est en provenance d’un de ses camarades de parti qui voit, à travers sa sortie dans le QG de la Tfm, une façon subtile, vaine et malheureuse d’exercer une pression sur le Président Macky Sall en cette veille de Présidentielle. Farba Ngom, pour ne pas le citer, a effet câblé Dakaractu pour rappeler à Cissé Lô qu’il a raté le meilleur moment de se taire, estimant qu’il devrait plutôt se tenir loin  et remercier celui qui a fait de lui ce qu’il est devenu aujourd’hui.

 » Il a d’abord été Ministre conseiller auprès du Président de la République.
Après la majorité absolue obtenue par le Président Macky à l’Assemblée nationale, il a été choisi député et installé vice-président de l’hémicycle. Certes, me diriez-vous, il a par le passé, été député. Mais le fait est que jamais il n’a occupé les fonctions de Premier vice-président à l’Assemblée Nationale. Mieux, poursuit notre interlocuteur depuis la Mecque,
 » lorsqu’il a été attaqué à Touba et ses maisons vandalisées, le Président Macky Sall est resté à son chevet. Il sait bien ce que le Président a fait pour lui, mais il ne le dira jamais et le Président, par commodité, non plus.  »

L’honorable député Farba Ngom signale par conséquent, que le Président Macky Sall n’a aucune dette envers son ancien coordinateur de Touba qui a eu droit à tous les privilèges.  » Même pour les deux ans durant lesquels son mandat de député a été confisqué, le Président Sall lui a rendu tout ce qu’il était censé avoir perdu jusqu’au centime près. Non content d’avoir consenti tous ses efforts pour lui, le Président Macky Sall s’est arrangé pour faire de lui le Président de  l’Assemblée de la CEDEAO. Un poste qui permet de gérer  pas moins de 17 milliards de budget. Et ce, alors même qu’il n’avait pas été candidat à rien.  »

Pour Farba, c’est clair ! Cissé Lo et les autres comme lui versent maladroitement dans le chantage, considérant que c’est le moment de le faire au vu de l’imminence de la prochaine élection.  » Ce n’est même pas  élégant encore moins commode pour une personne comme lui, de sortir ce genre de déclarations alors que nous sommes à quelques encablures de l’élection présidentielle. Je regrette sa sortie. Ce n’est pas joli. Nous mettons en garde ces personnes qui essayent d’exercer subtilement une pression sur le Chef de l’État parce que nous sommes à l’approche de 2019. Nous sommes au courant de l’existence d’un groupe qui tente de jouer à ce jeu. Le Président ne peut pas nommer tous les 26% de Sénégalais qui avaient voté pour lui au premier tour. Ce n’est pas possible!  »

Le député d’Agnam Siwol de marteler que son mentor s’est voulu, quand même, reconnaissant avec l’ensemble de ses collaborateurs de la première heure, non sans jamais oublier qu’il a été élu président de tous les Sénégalais.

 » Mbaye Ndiaye était nommé ministre de l’intérieur, Benoît Sambou, ministre de l’agriculture, Mor Ngom, ministre chargé des infrastructures… Alioune Badara Cissé n’avait pas battu campagne pour lui à Saint-Louis et pourtant il a été nommé ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. Macky ne doit plus rien, ni à Cissé Lô encore moins à  l’Apr…  »

Avec Dakaractu


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.