Etats-Unis-Donald Trump: Les ambassadeurs américains sommés de quitter leur poste avant le 20 janvier

ANNONCES

600xnxdonald-trump-jpg-pagespeed-ic-qkhblern3t

Les ambassadeurs américains nommés par Barack Obama devront avoir quitté leur poste au 20 janvier, date de la prise de fonction du président élu. Contrairement aux usages, l’équipe de transition Trump n’a pas accordé de délai de grâce aux représentants américains à l’étranger, indique Rfi.

ANNONCES

Les postes dans les capitales prestigieuses – Paris, Tokyo, Berlin ou Riyad – sont attribués à des donateurs de la campagne ou des alliés politiques. Ces nominations doivent être confirmées par le Sénat.

Le département d’Etat a envoyé les lettres de fin de mission. D’ordinaire, la nouvelle présidence décide au cas par cas. Pour la continuité, d’abord, et ne pas laisser les postes non pourvus, mais aussi pour ne pas perturber la vie de familles qui ont des enfants scolarisés. Cette année, comme sur beaucoup de dossiers, la tradition n’est pas respectée : tous les ambassadeurs devront être rentrés au 20 janvier. Décision de l’équipe de transition Trump.

La presse américaine donne de multiples exemples d’ambassadeurs qui ont décidé de rester dans le pays où ils ont été nommés afin de ne pas perturber l’année scolaire des enfants. Certains d’entre eux remarquent que c’est là un argument que la famille Trump aurait pu comprendre : la première dame restera à New York pour que Barron, le jeune fils du président, ne change pas d’école en cours d’année

ANNONCES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages de cet article