PUBLICITE

Emprisonnées en France, ces filles refusent de rejoindre leur pays et préfèrent rester en prison



Trois filles africaine nous ont révélé qu’elles préféraient vivre dans une prison française, que de vivre librement dans leur pays d’origine. Brenda 22 camerounaise, Chioma 24 originaire du Nigeria et Sandra 25 ivoirienne ont dit qu’elle se sont rencontrés en Libye en 2016 essayant de traverser pour Europe et depuis lors, elles sont devenus plus que des amies.

Les trois filles nous ont révélé que dans leurs cellules en France, elles mangent trois fois par jour, boivent de l’eau propre, disposent d’installations sportives, ont un hôpital, des lits confortables, une alimentation électrique continue et bien d’autres choses qu’elles ne peuvent obtenir dans leurs pays d’origine

Les trois filles souhaitent rester dans leurs cellules et y passer le reste de leur vie sans avoir à revenir en Afrique. << Monsieur le journaliste, reviendrez-vous dans un endroit où vous n’avez aucun avenir? >> dit l’une des filles

<< Dans mon pays, j’étais une femme de ménage, je travaille de 5 heures du matin jusqu’à 22 heures dans la nuit. Parfois, ma madame ne me donne pas la nourriture et je suis obligée de travailler. à la fin du mois, je ne suis pas payé. Quand je me suis plaint, mon patron m’a laissé dans une cellule pendant une semaine entière et vous me demandez de retourner au Nigeria? >> dit une autre fille

Plutôt que d’être sans-abri, nous préférons être en sécurité et soignés dans une cellule.

Une des filles nous a dit qu’elle avait perdu tous ses parents pendant la guerre en la côte d’ivoire. la femme qui s’en est occupée d”elle après l’avoir utilisée pour gagner de l’argent, l’envoie en Europe pour se prostituer. Elle dit qu’elle a vu l’enfer en Afrique mais que désormais, sa vie est stable dans une prison française.

Les filles nous ont dit que les gens souffrent en Afrique, il vaut mieux ne pas être malade si vous n’avez pas d’argent, car vous risquez mourir du simple paludisme.

Les trois filles dit qu’elles ont été arrêtées après avoir tenté de voler dans un supermarché. Elle disent qu’une fois qu’elles seront libérés, Elles vont commettre d’autres crime afin d’être enfermé . Elles aiment leur vie en prison en France par rapport à leur liberté en Afrique.

 



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.