Advertisement
ANNONCE PUBLICITE

Drogue dans la Police : Ibrahima Dieng et Cie fixés sur leur sort le 6 Mars

Drogue dans la Police : Ibrahima Dieng et Cie fixés sur leur sort le 6 Mars
ANNONCE

Poursuivis pour association de malfaiteurs, trafic de drogue et blanchiment de capitaux, l’ex-officier de l’OCRITIS Ibrahima Dieng et ses co-accusés, la restauratrice Awa Thiam et la mère de celle-ci, Lémou T.Gaye, ont comparu devant la chambre criminelle de Dakar . L’audience a été suspendue jusqu’au 6 mars pour le délibéré.  

Pour rappel, le 20 avril 2014, la section de recherches de la gendarmerie nationale avait été mise au cœur du secret, relativement à un trafic intense de drogue entretenu par la dame Awa Thiam et son connivent, un agent de l’Office central pour la répression du trafic Illicite de stupéfiants. Les éléments de ladite section ont, toutes affaires cessantes, épié les moindres faits et gestes des suspects. C’est dans ces circonstances qu’ils ont reçu l’information selon laquelle la dame Awa Thiam devait recevoir dans la journée du 11 mai 2014 une livraison de drogue dure de la part d’un ressortissant nigérian. Ainsi, les enquêteurs ont positionné deux équipes d’intervention composées d’éléments d’unités spéciales de la Maréchaussée. La montagne accouche d’une souris, ce premier dispositif, n’ayant pas permis de déceler la moindre activité sur les lieux, a été levé vers 14 heures le même jour.
Ce n’était que partie remise : dans l’après-midi, les enquêteurs recevront une autre information de la même source leur indiquant qu’Awa Thiam venait de recevoir la drogue et qu’elle allait, à son tour, effectuer la livraison aux Almadies. Le policier Ibrahima Dieng, selon des confidences dignes de foi, allait probablement assurer l’escorte de cette opération. Sur ces entrefaites, le dispositif de surveillance a été remis en place, les enquêteurs usant de subterfuges parviendront à accéder à l’intérieur de la maison.
A la barre ce matin, le procureur, après être revenu sur les faits, a rappelé que le sieur Ibrahima Dieng est propriétaire d’une maison de 300 mètres carré R + 1 en construction et que Awa a un restaurant, une buvette et une boutique. Une richesse subite que rien ne justifierait comparativement au travail connu des personnes susnommées.

La main lourde, le juge a requis une peine de 12 ans de travaux forcés à l’encontre de Ibrahima Dieng et 15 ans pour Awa. Cette dernière, multirécidiviste de son état, avait été arrêtée par le passé pour des faits similaires.
La défense, de son côté, a demandé l’acquittement. Selon Me Mbengue : son client est victime d’ingratitude pour avoir saisi plus de 1000 tonnes de drogue lorsqu’il était en fonction dans la Police.
Rendez-vous est pris le 6 mars prochain pour le délibéré.

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*