PUBLICITE

Dialogue politique dans l’impasse : la société civile invite le gouvernement à rassurer les acteurs

Devant le boycott observé par l’opposition significative, relativement au dialogue politique, la société civile sénégalaise, regroupée autour du PACTE de Abdoul Mazid Ndiaye et du Cosce du Pr. Babacar Guèye, offre ses services au gouvernement pour l’instauration d’un climat plus serein. Toutefois, à travers le communiqué conjoint ci-joint reçu par Dakaractu ce vendredi, ils invitent l’Etat à prendre des mesures de nature à susciter la confiance de toutes les parties prenantes. 

A la suite du message du Président de la République délivré lors de la fête de Tabaski, appelant au dialogue politique, le Ministre de l’Intérieur a initié avec les acteurs des concertations autour du processus électoral.

Ces concertations qui ont démarré avec la mise en place d’un cadre placé sous la présidence d’une personnalité réputée neutre, a, après quelques séances, connu un blocage entrainant la suspension sine die des travaux.

Appréciant la situation ainsi créée découlant des conditions dans lesquelles se déroulent les concertations, à la lumière des positions exprimées par les différents pôles, des propositions contenues dans le mémorandum de « l’Initiative pour des Elections Démocratiques au Sénégal » composée d’une partie non moins importante de l’opposition, ainsi que du message de nouvel an du Président de la République,

La Société Civile regroupée autour de la PACTE et du COSCE, réitérant la nécessité pour le Gouvernement de mettre en place les conditions d’un dialogue constructif et crédible à savoir :
1. L’instauration d’un climat favorable à un dialogue constructif, sincère et inclusif,

2. La définition de règles et d’un ordre du jour acceptés par toutes les parties,

3. L’engagement des parties à respecter les règles consensuelles sans aucune modification,

4. La mise en place d’un cadre propice, doté de moyens d’investigation adéquats et présidé par une personnalité neutre,

5. L’engagement du Gouvernement à appliquer les conclusions issues des concertations et à installer une commission ad hoc de suivi des recommandations.
Invite à nouveau le Président de la République à prendre toutes mesures de nature à rassurer les acteurs.

Lance un appel pressant à tous les acteurs politiques sans exclusive pour la reprise et la poursuite des travaux dès que les garanties seront réunies pour que les résultats des concertations soient fidèles aux conclusions.

Fait à Dakar, le 4 Janvier 2018
Ont signé

Pour le COSCE,
Pour la PACTE,

Pr Babacar GUEYE                                                    Abdoul Mazide NDIAYE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*