ANNONCE PUBLICITE

Le dialogue de Macky prend forme

ANNONCE

Malgré que Mankoo Taxawu Senegaal ait décliné la main tendue du pouvoir et que Wattu doive encore se décider, le dialogue du 21 novembre prochain commence à prendre forme. En effet, depuis que le Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR) a décidé de s’asseoir à la table des négociations, comme s’ils n’attendaient que ça, de plus en plus de partis commencent à se signaler.

ANNONCE

C’est le cas de Yessal de Modou Diagne Fada, de l’Union des centristes du Sénégal (UCS) d’Abdoulaye Baldé, de Degg Moo Woor de Modou Fall, entre autres. Tous sont unanimes, il faut nécessairement qu’il y ait un dialogue afin de discuter de tout ce qui a trait aux élections, au fichier électoral et au financement des partis. Toutefois, ils se sont voulus clairs, il ne veulent pas d’une mascarade comme la dernière fois.

Même s’ils font partie de l’opposition radicale, il faut bien s’attendre à ce que les libéraux prennent part à la rencontre du 21 novembre. En effet, l’on ne peut comprendre qu’on accuse le régime de vouloir opérer une fraude massive en 2019 et choisir de ne pas avoir un droit de regard sur ce qu’il fait. Et, le PDS sait bien que le boycott n’apporte aucune solution. Quant à Mankoo, il faut espérer qu’ils arrivent à entendre raison. Car, il est aussi de l’intérêt de ses membres de participer au dialogue.

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*