Deux jeunes sénégalais arrêtés en Suède –
PUBLICITE

Deux jeunes sénégalais arrêtés en Suède

La communauté sénégalaise vivant en Suède est en colère contre les autorités suédoises. La raison de leur courroux est liée à l’arrestation jugée « arbitraire » de deux jeunes sénégalais, Pape Matar Fall et Ibra Lô Fall, par la police suédoise au cours d’un contrôle dans un bus de transport entre la Hollande et la Suède a appris ce lundi IGFM auprès de sources établies sur place.

Pape Matar Fall et Ibra Lô Fall, deux frères, croupissent depuis deux mois dans les prisons suédoises, selon Dacoumba, un sénégalais établi en Suède joint par IGFM. A l’en croire, ils ont quitté le Sénégal au mois d’Août avec un visa Schengen de six mois délivré par l’ambassade de la Hollande à Dakar pour aller rendre visite à leur père vivant au Pays Bas.

Après quelques jours passés avec leur père, ils ont décidé de se rendre en Suède voir un cousin établi à Stockholm. Arrivés dans la capitale suédoise à bord d’un bus public, ils ont été interceptés par la police pour un contrôle de papiers. Ces derniers montrent leurs passeports avec leurs visas délivrés par l’ambassade de la Hollande.

Mais la police suédoise n’a pas accordé beaucoup d’importance à leurs documents de voyage. Ils ont été embarqués manu militari et jeté en prison. Depuis lors, aucune nouvelle d’eux, malgré la tentative de leur père qui a engagé un avocat pour 3000 Euros.

C’est finalement ce lundi matin que la présidente de l’Association des sénégalaise de la Suède, Mme Adjaratou Awa, a été informée de la tentative avortée de rapatriement des deux jeunes sénégalais.

En effet, expliquent nos interlocuteurs, un jet privé avait été affrété pour leur rapatriement vers le Sénégal, via la Mauritanie. Mais les autorités mauritaniennes, informées de la nature du vol, n’ont pas accepté de délivrer une autorisation à l’avion d’atterrir sur leur territoire avec ce « colis sénégalais ».

Face à ce refus de la Mauritanie, le police suédoise a reconduit les frères « Fall » en prison, en attendant de trouver probablement un pays africain qui accepterait d’accueillir le « colis ».

Pour sa part, la communauté sénégalaise ne compte pas baisser les bras face à ce qu’elle qualifie de « manque de respect notoire » vis-à-vis de leurs compatriotes. Elle interpelle les autorités sénégalaises pour qu’elles réagissent vite pour empêcher leur rapatriement. Elle n’exclut pas de battre le macadam dans les jours qui viennent pour dénoncer cette « arrestation arbitraire ».

iGFM

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.