ANNONCE PUBLICITE

Le Conseil constitutionnel donne carte blanche à Macky Sall pour …

ANNONCE

Le Conseil constitutionnel, réuni hier, mercredi 26 juillet, a accédé à la demande du Président Macky Sall. Les Sénégalais inscrits sur les listes électorales et ne pouvant pas disposer de leurs cartes d’identité biométriques avant dimanche prochain, jour du scrutin, peuvent voter aux législatives.

ANNONCE

Ce, à condition de pouvoir présenter un récépissé d’inscription accompagné d’une carte d’identité numérisée, d’une carte d’électeur numérisée, d’un passeport ou, pour les primo-inscrits ne disposant pas des trois pièces administratives précédentes, d’un document d’immatriculation.

Le chef de l’État avait sollicité l’autorisation du Conseil constitutionnel dans ce sens, évoquant les «lenteurs notées dans le retrait des cartes d’identité biométriques».

«L’article 3, alinéa 4 de la Constitution stipule que ‘tous les nationaux sénégalais des deux sexes, âgés de 18 ans accomplis, jouissant de leurs droits civils et politiques, sont électeurs dans les conditions déterminées par la loi’», appuyait Macky Sall. Qui n’a pas manqué de souligner que sa requête «avait été proposée par la société civile».

La coalition Mànkoo Taxawu Senegaal devrait s’arracher les cheveux. Elle a saisi le Conseil constitutionnel, à son tour, pour lui demander de se déclarer incompétent.

Enquête

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*