Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaïndé Fatma, vous devez quitter le comité d’organisation du Magal –
PUBLICITE

Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaïndé Fatma, vous devez quitter le comité d’organisation du Magal

Il est heureux de voir une personnalité de votre trempe s’engager en politique. Un terrain que l’on qualifie de glissant et d’où, pourtant, on peut servir considérablement les populations.

Si je ne partage pas le camp politique (l’homme politique) que vous avez choisi pour ce qu’il représente les antivaleurs que le fondateur de l’école de Darou Khoudoss n’a jamais tolérées, encore moins son GRAND-PÈRE, fondateur de notre confrérie, je vous concède ce droit.

Cette concession ne devra, cependant, pas faire oublier la nature de votre partenaire politique, son œuvre à la tête de l’Etat Sénégalais et la responsabilité, si lourde, que lui, et désormais vous à ses côtés, porte à l’endroit des générations futures.

Vous êtes engagés auprès d’un homme qui a sacrifié le futur du pays à un présent inconsistant. Pour mieux dire, vous vous battez pour un homme qui se soucie moins de l’avenir des enfants, à travers le legs qu’il leur doit, que des jouissances présentes et non porteuses d’un mieux-vivre national.

Mais tout ceci relève d’un choix personnel que vous pouvez justifier comme vous le voudrez. C’est cela la liberté dit-on.

Ce qui l’est moins et qui doit vous interpeller, C’est votre responsabilité dans le comité d’organisation du Magal de TOUBA. Vous comprendrez sans doute l’inconfort que vivent les Talibés en voyant un soldat qui prêche dans le Macky, une personne qui réclame sa coloration politique, être à un si haut niveau de responsabilité dans l’organisation de l’événement communautaire qui nous préoccupe le plus.

Si aucune requête venant de l’autorité ne vous est faite à ce sujet, l’intellectuel que vous êtes, le responsable que je vous crois être, ne devrait pas s’accommoder d’une telle ambiguïté.

Si vous êtes dans l’arène politique, c’est sûrement pour « coudre et en découdre ». Drapés des habits de notre chère communauté, vous ne laissez pas trop d’alternatives aux adversaires au risque de les tâcher. Ce ne serait pas fair-play.

Ainsi donc, demandais-je ce, au Responsable politique d’avoir égards au bien communautaire, et de se mettre dans les conditions du terrain politique, levant ainsi toute ambiguïté.

Il n’y a pas question de ménager n’importe quel individu qui s’engage à maintenir le Sénégal dans la voie sans issue que lui trace le Président Macky SALL. Vous partagerez sa fortune que nos vertues s’engagent à noyer en 2019.

Mouhamadou Lamine Bara LO

TAXAWU SENEGAL

TOUBA DAROU KHOUDOSS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.