Buhari, Koroma et Mahama rencontrent mercredi Yahya Jammeh lâché par ses juges

ANNONCES

600xnx600xnx15966556_1529789197049986_677030063_o-jpg-pagespeed-ic_-0hfdtbobv4-jpg-pagespeed-ic-0hfdtbobv4

Les chefs d’Etat du Nigéria, Muhammadu Buhari, de la Sierra Leone, Ernest Bai Koroma et l’ancien président du Ghana, John Dramani Mahama vont rencontrer une seconde fois le président gambien Yahya Jammeh qui n’a plus aucun juge pour statuer sur son recours devant la Cours Suprême, mercredi à Banjul, rapporte l’agence de presse sénégalaise.

C’est la décision phare issue du sommet en catimini des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) sur la crise post-électorale en Gambie tenu ce lundi à Abuja et auquel a pris part le sénégalais Macky Sall.
Les chefs d’Etats de la sous région seront accompagnés par le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel A. De Souza et du représentant de l’ONU en Afrique de l’ouest, Mouhamed Ibn Chambas.

ANNONCES

Prévu pour une journée, le mini-sommet de la CEDEAO s’est penché pour la deuxième fois sur la crise post-électorale en Gambie.
Arrivé au pouvoir depuis le 22 juillet 1994 à l’issue d’un putsch, Yahya Jammeh refuse de reconnaître le verdict des urnes après avoir pourtant accepté dans un premier temps sa défaite et félicité son challenger, Adama Barrow, déclaré vainqueur par la Commission électorale indépendante.

Depuis, il refuse de céder le pouvoir et est resté sourd aux différents appels de la communauté internationale visant à lui faire entendre raison.

Les chefs d’État de la CEDEAO ont décidé lors d’une réunion tenue récemment à Abuja d’assister à l’investiture du président élu, Adama Barrow, qui aura lieu le 19 janvier à Banjul.

ANNONCES

A découvrir aussi
    App mobile

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Partages de cet article