ANNONCE PUBLICITE

Avortement : Le pape rend son véritable rôle à l’Église

ANNONCE

avortement

ANNONCE

En autorisant tous les prêtres, et pas seulement les évêques, à donner l’absolution en cas d’avortement, François remet la notion de miséricorde au cœur de la mission de l’Église, estime un théologien.

L’amour ? Le pardon ? Dans ce monde où tout est calcul, technique, performance, dans ce monde où tout répond à la logique du légal, de l’utile, du rentable, du nécessaire ; dans ce monde où, systématiquement, tout se paie non seulement en argent, mais plus encore en liberté, en temps, en vie ; dans ce monde aux mains des forts, des malins, des puissants et des tyrans, dans ce monde qui est ainsi et le restera toujours, un pape vient enfin de proclamer que la mission de l’Église est tout autre : elle ne doit pas incarner une énième institution gouvernée par le pouvoir et la richesse, mais être “signe de contradiction” [Évangile selon saint Luc, 2. 34], paradoxe, scandale, et ainsi renvoyer à un autre style, à une autre vie possible.

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*