ANNONCE

Assane Diouf – Mactar Guèye recadre Me Nafissatou Cissé

ANNONCE

Mame Mactar Guèye a apporté une cinglante réplique à Me Nafissatou Cissé qui l’accuse de soutenir le sieur Assane Diouf, aux antipodes des valeurs islamiques. A travers une déclaration rendu publique, le secrétaire général de l’Ong Jamra, s’en défend, et indique que «c’est un énorme mensonge et une énorme diffamation que de dire que «Mame Mactar Guèye soutient Assane Diouf». «Pendant que tout le monde fuyait Assane comme un pestiféré, mais surtout pour ne pas avoir à essuyer ses foudres, et ses injures (que personne ne cautionne), j’ai pris sur moi la responsabilité – puisque n’ayant pas de casseroles a traîné ni de cafards à camoufler (comme en raffole tant Assane Diouf !) – de m’adresser directement à lui, une semaine avant son arrestation, par le biais d’une vidéo que j’ai publiquement postée sur ma page Facebook.

ANNONCE

Dans ladite vidéo, qui en est à sa 40.300e vues, au moment où j’écris ces lignes, je l’invitais fraternellement à faire ses futurs shows SANS INJURES, pour permettre à ses compatriotes de se faire une idée plus claire des messages qu’il tient à faire passer»rappelle Mame Mactar Guèye. Se demandant pourquoi les transhumants sont si intolérants et provocateurs, il les invite à arrêter leurs provocations et leurs excès de zèle tous azimuts chaque fois qu’une recomposition politique se pointe à l’horizon, aux sortir d’élections.

«En tous cas, que ceux et celles qui, après avoir, sans vergogne, fait le tour de plusieurs chapelles politiques, cherchent à profiter de cette triste «affaire Assane Diouf»pour redorer leurs blasons, sachent qu’ils ne passeront jamais par moi pour assouvir leurs sombres desseins »  note-t-il, sans manquer de rappeler à l’ordre Me Nafissatou Cissè.

«Le 25 décembre 2015, lorsque les lobbies homosexuels souillaient allégrement votre terroir en y célébrant ostensiblement onze mariage homosexuels où étiez-vous ? Où vous terriez-vous quand nous étions montés en première ligne pour défendre, chez vous, ces «valeurs islamiques»? (…) Qui vous a alors entendu vous émouvoir de ces déviances qui détruisent notre jeunesse, déstabilisent nos familles, souillent notre religion et insultent la mémoire de Baye Niasse et toutes les grandes figures religieuses qui reposent en terre sénégalaise ? Pourquoi n’étiez-vous pas allée vous épancher dans la presse pour condamner ces actes contre-nature, en porte-à-faux avec «nos valeurs et nos bonnes mœurs», que vous prétendez aujourd’hui porter en bandoulière pour vous prononcer sur l’affaire Assane Diouf ?» ajoute-t-il.

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*