APR : Macky Remet De L’ordre, Mor NGOM Perd Gros –
PUBLICITE

APR : Macky Remet De L’ordre, Mor NGOM Perd Gros

Avec la nomination d’Abdoulaye Diouf Sarr comme coordonnateur des cadres de l’Apr, Macky Sall confirme par la même occasion Amadou Bâ comme le patron du parti à Dakar. En plus, à moins de quatre mois de la présidentielle, le chef de l’Etat cherche à mettre de l’ordre dans son parti.

Le chef de l’Alliance pour la république (Apr), le président Macky Sall, est en train de redistribuer les cartes dans sa formation politique.  En nommant, avant-hier, le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, coordonnateur de la convention nationale des cadres républicains, Macky Sall cherche à délimiter l’espace de chaque responsable dans la capitale. Il cherche  également et surtout à mettre un terme à la rivalité Abdoulaye Diouf Sarr et le tout puissant ministre des Finances, Amadou Bâ, considéré par beaucoup d’observateurs comme le patron du parti à Dakar. En effet, c’est lui qui a dirigé la coalition Benno Bokk Yaakaar, à Dakar, lors des dernières élections législatives et lui a permis d’engranger les sept députés qui étaient en jeu. C’est également l’avis de ses partisans dans son fief des Parcelles assainies. «Le ministre Amadou Bâ a gagné le département de Dakar lors des dernières législatives, pourtant beaucoup de gens avant lui se sont cassés les dents. Aujourd’hui, le président Macky Sall l’a nommé délégué de la région de Dakar pour le parrainage. Tout ceci prouve qu’il est véritablement le patron de Dakar», déclare Khadim Gadiaga, son bras droit au niveau de la commune. Mais, quoi qu’il en soit, à moins de quatre mois de l’élection présidentielle de février 2019, le chef de l’Etat, candidat à sa propre succession, cherche à mettre de l’ordre dans le parti, principalement dans la capitale. En outre, avec cette «promotion», Macky Sall espère une plus grande implication du maire de Yoff dans la collecte des signatures.

 

Mor Ngom, le grand perdant

Par la même occasion, le chef de l’Etat et chef de l’Apr redistribue les rôles. Ainsi, Abdoulaye Diouf Sarr patron national des cadres de l’Apr, le ministre de l’Economie et des Finances devient par la même occasion et même si ce n’est pas officiel, le patron du parti présidentiel dans la capitale Dakar.  Seydou Guèye, le porte-parole du parti et du gouvernement, le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye qui disputait à Amadou Bâ le leadership aux Parcelles assainies et le bouillant député Moustapha Cissé Lô qui rêve de devenir le prochain maire de la ville de Dakar, sont ainsi relégués au second plan. Mais le grand perdant de cette redéfinition des rôles et responsabilités, c’est bien le ministre conseiller, Mor Ngom. En effet, au plan national, Mor Ngom devient le dindon de la farce. Et pour cause, c’est lui qui assurait jusqu’ici, depuis la démission de Thierno Alassane Sall du parti, la coordination des cadres républicains. Et naturellement, c’est lui qui devrait être confirmé à ce poste, d’autant plus que Macky Sall avait assuré qu’il ne changerait pas les responsables des différentes structures du parti avant la présidentielle de février prochain.

Avec Walf

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.