Amsatou Sow Sidibé « les élections législatives vont se dérouler dans des conditions exceptionnellement difficiles en raison de …… –
PUBLICITE

Amsatou Sow Sidibé « les élections législatives vont se dérouler dans des conditions exceptionnellement difficiles en raison de ……

« La 3ème Voie politique/ euttu askan wi », c’est le nom de la nouvelle coalition dirigée par le professeur Amsatou Sow Sidibé en vue des législatives prochaines. Face à la presse, la tête de liste de cette nouvelle coalition, composée de mouvements politiques et partis, soutient que les Législatives vont se dérouler dans des conditions difficiles en raisons de l’incapacité du pouvoir en place à les organiser.

En point de presse ce jeudi dans son domicile sis au point E, Amsatou Sow Sidibé a présenté sa nouvelle coalition « la 3eme voie politique / euttu aska wi », son cheval de bataille pour les élections législatives du 30 juillet 2017. Elle composée du Mouvement citoyen Far Ak Senegal présidé par Ousmane Kane, du Mouvement « Sénégal d’en bas » présidé Cheikh Dieng, « du Sénégal Feppay Metti » de Abdoulaye Ba sans oublier le Parti démocratique et la citoyenneté, du parti Caar leneen du professeur Amsatou Sow Sidibé, tête de liste de ladite coalition.

Théorisée depuis 2016 pour dire non à la corruption, au chômage endémique, a l’insécurité, la dictature, entre autres, « la 3eme voie politique » est un concept galvaudé mais à qui ils doivent restaurer ses lettres de noblesse selon Mme Sow.

A en croire la tête de liste de ladite coalition, Amsatou Sow Sidibé, « la 3eme voie politique / euttu askan wi » ira aux élections législatives de juillet 2017 tout en sachant que ce ne sera pas facile, avec des difficultés rencontrées lors de l’élaboration des listes. Ceci pour de multiples raisons liées entre autres, à la qualité défectueuse de la nouvelle carte nationale biométrique d’identité Cedeao qui selon toujours elle, manque de filiation apparente et, est inexploitable pour l’obtention du casier judiciaire.

En terme de programme, Amsatou Sow sidibé et Cie se rapprochent depuis longtemps des populations des villes et des zones les plus reculées pour indique-t-elle, s’enquérir de leurs préoccupations.

« Nous avons utilisé des méthodes inclusives et continuerons de le faire afin qu’une fois élus, nous puissions nous faire l’écho des préoccupations des populations à travers des propositions de lois » a déclaré l’universitaire.

Ne s’arrêtant pas là, le leader de Caar Leneen informe que « les élections législatives vont se dérouler dans des conditions exceptionnellement difficiles en raisons de l’incapacité du pouvoir à les organiser ». Elle ajoute que la cacophonie est manifeste avant de dire qu’elle souhaite que la fraude ne soit pas au rendez-vous le 30 juillet 2017.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.