Abdoulaye Diaw ouvre l’album souvenir de Sidy Lamine Niasse –
PUBLICITE

Abdoulaye Diaw ouvre l’album souvenir de Sidy Lamine Niasse

Abdoulaye Diaw, journaliste émérite à la RFM connaît très bien Sidy Lamine Niass. Laye Diaw, comme l’appelle affectueusement les sénégalais a vu Sidy Lamine débarquer à Radio Sénégal Kaolack en…1968 alors que la station venait d’être lancée.

 

Ma première rencontre avec Sidy Lamine Niass remonte en 1968. Sidy Lamine Niass avait 18 ans. Nous sommes allés à Kaolack pour lancer RTS Kaolack 1968. Un papa de Sidy Lamine Niass, El Hadj Idy Niass était sollicité pour faire les émissions religieuses sur la radio. Il était en quelque sorte le Oustaz de la radio. C’est lui qui gérait les baptêmes, les cérémonies de mariages dans la radio. Quand il venait au studio, il était accompagné d’un jeune de 18 ans qu’on découvrait. Ce jeune était Sidy Lamine Niass qui venait écouter, apprendre pour ne parlait jamais au micro. Sidy venait avec une chevelure touffue, genre afro, c’était la mode à l’époque. J’ai connu Sidy Lamine Niasse quand il avait 18 ans..on était un peu plus âgé que lui » se souvient Sidy Lamine Niass.

 

Abdoulaye Diaw a été marqué à l’instar de beaucoup de sénégalais par l’hommage du peuple sénégalais. « Ce que j’ai vu hier lors des obsèques de Sidy Lamine Niass, je ne l’ai plus depuis les obsèques Lamine Guèye en 1968, il n’ y a pas de hasard. La vie de Sidy Lamine Niass est truffée de chiffres qui font de lui un homme peu ordinaire. De front de terre, khar Yallah jusqu’à Kaolack, y avait des foules. Quand, on a annoncé que Sidy Lamine Niass allait être inhumé à Kaolack, j’étais très très soulagé. Mon souhait était qu’il soit enterré à Kaolack chez ses parents. Car ceux qui connaissent le début de l’histoire comme moi, savent que tout a débuté en 1968 à Radio Sénégal. Son virus pour la presse est parti de là-bas. Un jour, Sidy m’a reçu dans son bureau, on a parlé de son passage à Radio Sénégal en 1968. Beaucoup d’anecdotes ont été racontées entre lui et moi. Sidy Lamine Niasse n’était pas un homme ordinaire, les gens ne le savaient pas..mais ceux qui l’ont côtoyé de près le savait » indique Laye Diaw qui rend hommage à sa manière à Sidy Lamine Niasse.

luxew

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.