5 choses que vous ne saviez pas sur la vie de Serigne Cheikh Tidiane Sy «Al Makhtoum» –
PUBLICITE

5 choses que vous ne saviez pas sur la vie de Serigne Cheikh Tidiane Sy «Al Makhtoum»

5 choses que vous ne saviez pas sur la vie de Serigne Cheikh Tidiane Sy «Al Makhtoum»

Réputé pour ses prêches qui puisent à la fois dans la religion, la philosophie et la métaphysique, Serigne Cheikh est plongé dans une retraite spirituelle depuis plus de trois ans. Même la mort de son aîné, Serigne Mansour Sy, et son intronisation comme khalife général des tidianes, ne l’ont pas sorti de cette retraite. Sa dernière apparition publique remonte au Gamou 2011 aux champs de courses de Tivaouane. Retour sur les 5 choses qui ont émaillé sa vie.
1-Le plus mystique des enfants de Serigne Babacar Sy
 

 
Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy est le plus mystique des fils de Serigne Babacar Sy. C’est pourquoi, il est surnommé «Al Maktoum!» (qui signifie le mystique). «Al Maktoum» a, en effet, un double privilège. D’abord la Tidjaniya est fondée par son homonyme, Ahmad At-Tidjani. Ensuite cette «tarikha» a été confiée à son grand-père, El Hadji Malick Sy, qui l’a largement propagée. Très Mystique, il est entré dans une retraite spirituelle depuis trois ans dans son domicile de Fann Résidence, non loin de la Poste de Fann.
2-Né à Saint-Louis, il a été formé par Mame Abdou Aziz Sy  «Dabakh»
 

 
L’initiateur du mouvement «mourtarchidine wal mourtarchidate» Serigne est né, non pas à Tivaouane, mais à Saint-Louis, il y’a maintenant 90 ans. Très tôt, il a éblouit ses maîtres coraniques, Serigne Saybatou Fall et Serigne Alioune Guèye, par son érudition et sa dimension intellectuelle. Plus tard, il sera confié à oncle paternel, El Hadji Abdoul Aziz Sy «Dabakh» qui va parfaire son enseignement, en lui donnant, notamment, des leçons de diction. A 14 ans, Serigne Cheikh avait bouclé les cycles primaire et moyen des études islamiques. A 16 ans, il publie son premier livre : «Les vices des marabouts».
3-Emprisonné en 1959
 
8723431-13779570
 
Très jeune, Serigne Cheikh a fondé le Parti de la solidarité sénégalaise (Pss), devenant ainsi  un opposant farouche de Senghor. En 1959, avec le Pai, il conteste  les résultats issus des élections. Ce qui lui vaudra d’être arrêté et incarcéré à la prison centrale de Rebeuss.
4-Ambassadeur au Caire, il fut débarqué pour «fautes de gestion»
 

 
Quelques temps après son élargissement de prison, Cheikh Ahmed Tidiane Sy a été nommé ambassadeur au Caire auprès de la République arabe unie (Egypte et Syrie) par Senghor. Très vite, il développait la coopération culturelle et fait venir des milliers d’ouvrages à destination des arabisants sénégalais. Son aura grandissant inquiète la France et le président Senghor. Il est considéré comme une menace. Un complot est fomenté contre lui et il fut débarqué  pour «fautes de gestion».
5-Producteur d’arachide, actionnaire à la Sococim
 

 
Cheikh Tidiane Sy a également été un grand agriculteur, doublé d’un industriel. Il a été pendant longtemps un très grand producteur d’arachides dans le «bassin arachidier» (Saloum), avant de se lancer dans huilerie et la conserverie de tomates. Plus tard, il est devenu l’actionnaire majoritaire de l’unique cimenterie du pays de l’époque, la Sococim à Rufisque.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.