ANNONCE PUBLICITE

28 décembre 2007-28 décembre 2016 : Serigne Saliou, 9 ans déjà !

ANNONCE

salioumbacke

ANNONCE

Dans la nuit du 27 au 28 décembre 2007, Serigne Saliou Mbacké, fils de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké fondateur du mouridisme, était arraché à l’affection de la communauté mouride, de toute la Ummah islamique. Aujourd’hui, 9 ans après, il est toujours dans le coeur des fidèles. Ses enseignements continuent d’éclairer la communauté.
Le 5e khalife général des mourides était, en effet, un sain, détaché des mondanités de ce bas monde, attaché aux préceptes de l’islam, faisant du coran et des «khassaides», de son illustre père, ses livres de chevet.
Connu comme un grand éducateur, il adorait les talibés et gérait plusieurs daaras. Sa contribution dans l’autosuffisance alimentaire avec son projet agricole de «Khelcom», qui s’étend sur une surface de plus 50.000 hectares, est connue de tous.
Fils de Cheikh Ahmadou Bamba et de Sokhna Faty Diakhaté, Serigne Saliou, né en 1915 à Diourbel, est en effet un modèle. D’ailleurs, son nom renseigne sur l’homme vertueux qu’il était. «Aç-çâlih» signifie, en effet, “le pur, le probe ou le vertueux”. Il a été initié au Saint coran par son père, Cheikh Ahmadou Bamba. Ce n’est que plus tard qu’il a été confié à Serigne Alassane Diakhaté auprès de qui il a parfait ses connaissances religieuses (mémorisation et reproduction écrite du Saint Coran).
Fin lettré avec une vaste culture générale, il maîtrisait la littérature et la langue arabe. Son combat de tous les jours tournait autour de l’adoration de Dieu, le rayonnement de la communauté mouride et le développement de toute la Ummah islamique.
C’est sous son magistère que la grande mosquée de Touba a été rénovée, ainsi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur et la construction de l’université islamique, commencée son frère aîné Serigne Abdoul Ahad Mbacké, a été achevée. Le plan de viabilisation de terrains d’environ 100.000 parcelles et l’extension du réseau d’électrification de la ville ainsi que la mise en place de canalisations pour l’évacuation des eaux de pluie font également partie de ses réalisations.
Serigne Saliou était un homme de Dieu. Un modèle que le Sénégal ne pourra jamais oublier.

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*