Advertisement
ANNONCE PUBLICITE

14e jour du procès Khalifa Sall et Cie: les aveux de Mbaye Ndiaye et de Pape Diop qui disculpent Khalifa Sall

ANNONCE

Toujours dans le but de convaincre le juge Malick Lamotte et ses deux assesseurs sur la thèse d’un « cabale politique » contre le maire de Khalifa Sall, les avocats de la défense ont projeté ce mardi à l’audience deux vidéos. L’une concerne le Ministre d’Etat Mbaye Ndiaye et l’autre, l’ancien maire de Dakar, Pape Diop.

En effet, la première vidéo de l’ancien ministre de l’intérieur n’a fait que conforter la thèse selon laquelle l’édile de Dakar a reçu des bâtons dans les roues avec son procès. «Le vrai problème du maire de Dakar Khalifa Sall, c’est la crise interne au niveau du Parti Socialiste. C’est ce problème qui est en train de se répercuter dans la gestion des affaires publiques, avec cette histoire de la caisse d’avance de sa mairie », avait-il répondu à une question des journalistes en mars 2017, au cours d’une rencontre politique.

Auparavant, parlant de cette même affaire, Mbaye Ndiaye avait déclaré que le président de la République a les moyens légitimes pour frapper ses opposants. « Le Président Macky Sall a les moyens de combattre quiconque veut le combattre. Lorsque quelqu’un s’oppose à lui, il a le devoir de répliquer et de faire face. Il ne faut pas avoir honte de dire que Macky Sall a des moyens légitimes d’investiguer, d’auditer les affaires de la République. Il peut l’exercer sur tout dépositaire d’un mandat public, en particulier ceux qui s’opposent à lui. Si l’opposant ne fait pas dans la transparence, le Président peut le contrecarrer en utilisant cela légitimement contre lui« , avait-t-il dit.

Dans autre vidéo projetée par la défense, l’ancien maire de Dakar Pape Diop qui avait défendu lui aussi, que son prédécesseur (Mamadou Diop dit Diop Le maire, Ndlr) avait géré des fonds politiques. « Je crois que Khalifa Sall n’a pas créé une caisse d’avance à la ville de Dakar encore moins Pape Diop. Les 30 millions qu’il reçoit chaque mois n’étaient pas en mesure de satisfaire toutes les sollicitations qu’il recevait dans sa mairie », y déclare, le leader de Bokk Gis Gis.

Suite à la projection des vidéos, Khalifa Sall qui a rejoint le prétoire toujours sur demande du porte-parole de ses conseils, Me François Sar, a partagé ses sentiments en ces termes. « Mon frère et ami Mbaye Ndiaye sait très bien de quoi il parle car il était conseiller à la ville de Dakar en 2009. Il sait que ces fonds existaient dans la ville et ils n’ont jamais eu de problème parce que tout simplement, l’ancien maire Mamadou Diop s’entendait bien avec son président Abdou Diouf. De même que Pape Diop s’entendait bien avec son président Abdoulaye Wade. Donc; Mbaye Ndiaye n’a fait qu’un aveu en disant dit que ce procès est politique car il est au cœur de l’Etat. Les fonds que j’ai gérés ont toujours servi aux populations dakaroises », souligne le maire de Dakar.

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*