( 07 Photos ) ETATS UNIS : Pour se venger de son ex-femme, IL tue ses deux enfants –
PUBLICITE

( 07 Photos ) ETATS UNIS : Pour se venger de son ex-femme, IL tue ses deux enfants

A woman is comforted after the bodies of two children were found stabbed to death in their father's apartment on Saturday, Aug. 4, 2018 in Houston. Authorities say a man suspected of fatally stabbing his two children in Houston has been hospitalized after police found him Sunday with a self-inflicted gunshot wound in his car. (Elizabeth Conley/Houston Chronicle via AP)

Jean Pierre Ndossoka, c’est le nom du père assassin d’origine congolaise qui a violemment arraché la vie à ses deux enfants âgés d’un et de huit ans respectivement. D’après Le Houston Chronicle, l’homme s’est rendu au domicile de son ex-femme Sabine Ntongo il y a quelques jours pour perpétrer son ignoble geste. L’homme qui avait fait venir sa femme et leurs deux enfants aux Etats-Unis, ne supportait pas la brusque rupture d’avec sa femme.

En effet, cette dernière l’avait quitté pour un autre homme et avait jurée de plus revenir sur sa décision. Une position que Ndossoka n’arrivait pas à supporter. Pris d’une crise de jalousie et d’une colère noire, il s’est rendu au domicile de son ex-épouse pour pertpétrer l’irréparable.

Après, Sabine Ntongo, la trentaine sonnée, est aujourd’hui une femme inconsolable depuis qu’elle a découverte la scène macabre à son domicile à Houston.

Sur la scène de crime, la police a découvert une note écrite à la main et un couteau ensanglanté près du lit où les enfants étaient morts. Dans la note, Ndossoka a révélé qu’il avait l’intention de mourir avec ses enfants et dit à sa femme qu’elle prendrait “le fardeau” de leurs âmes.

Mais finalement, Ndossoka n’a pas eu le courage de se donner la mort. Il a plutôt pris la fuite. Il a été rattrapé quelques jours après son forfait à Clear Lake Régional, un hôpital de la place. Puisqu’il s’était tiré une balle au pied et cherchait à se faire soigner.

Au cours de l’interrogatoire, Ndossoka a avoué le meurtre de ses deux enfants, il a admis avoir asséné plusieurs coups de poignard aux enfants jusqu’à ce que mort s’en suive. Ndossoka a aussi révélé les derniers mots de ses deux enfants. Marcel (8 ans) qui pleurait lui a dit, “Papa, je suis désolé” . Anna-Belle par contre âgée de un an se contentait de pleurer très avant de succomber.

Accusé de meurtre avec préméditation, Jean-Pierre Ndossoka risque la peine de mort. Sabine Ntongo était mariée à Jean-Pierre Ndossoka depuis six ans et ils étaient récemment séparés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.